Près de Lyon. Julien Smati est le nouveau maire de Rillieux-la-Pape

9 septembre, 2022 | LES GENS | 0 commentaires

Texte : Morgan Couturier Alexandre Vincendet élu député, son premier adjoint, Julien Smati, lui a officiellement succédé à la tête de la mairie de Rillieux-la-Pape. Une belle récompense pour celui qui, depuis 8 ans, se dévoue pour ses concitoyens.

De l’obscurité de la nuit est venue la lumière. Ou plutôt un éclair, tant la nouvelle qui circulait ces derniers jours, devint rapidement officielle : Julien Smati, 47 ans, est devenu le 5e maire de Rillieux-la-Pape, ce mardi 6 septembre 2022, huit ans après l’épopée électorale qui avait permis d’arracher Rillieux La Pape aux griffes de la gauche grâce à l’alliance des listes de droite et de centre droit.

Le nouvel édile LR aime les choses bien faites. Rapidement tant qu’à faire. Si bien qu’en à peine une heure, le temps de s’afficher en seul candidat à la succession de son prédécesseur et ami, Alexandre Vincendet, Julien Smati endossa l’écharpe tricolore de premier représentant de la ville après avoir récolté 33 bulletins des conseillers municipaux en sa faveur.

Inspiré dès l’école primaire par le premier maire de la ville, Marcel André

« On ne peut pas me reprocher de ne pas m’intéresser à Rillieux. La voie est tracée, je mesure le travail qu’il reste à faire », confirma le quadragénaire sous les applaudissements nourris. Et tant pis si l’opposition (5 élus) porta peu d’intérêt à la scène jouée sous ses yeux, l’ex-premier adjoint s’est dit prêt à relever « les défis titanesques », qui s’avancent devant lui.

« Ce n’est pas la fonction qui honore l’homme, mais l’homme qui honore la fonction », appuya-t-il, en guise de dernières paroles. La conclusion qui en suivit, n’en fut que plus belle. « Je sais que le 4e maire ne sera jamais bien loin et que je pourrai compter sur un ami », avoua-t-il, à destination d’Alexandre Vincendet, contraint par la loi du non-cumul des mandats d’abandonner son poste, à la suite de son élection comme député le 19 juin dernier.

Alexandre Vincendet nommé président de la majorité, Vincent Matter nouvel adjoint

« Alexandre, si tu veux redevenir maire, je serais avec plaisir ton premier adjoint », ponctua Julien Smati en guise d’ultime reconnaissance. L’étreinte entre les deux hommes, adversaires puis alliés en 2014, était loin d’être feinte. De quoi provoquer quelques larmes chez Alexandre Vincendet, visiblement très ému de quitter son poste. Le député reste conseiller municipal et président du groupe majoritaire.

« J’ai toujours été engagé au sens positif du terme, pour faire en sorte que notre commune se transforme. La loi est dure mais, c’est la loi. Mon cœur et mon âme sont ici, à Rillieux, alors je tiens à le dire du fond du cœur, je vous aime », livra-t-il devant un parterre d’administrés et d’élus des communes environnantes : Jérémie Breaud (Bron) et son directeur de cabinet, Philippe Simon, Bastien Joint (Caluire) mais aussi d’amis comme Claude Chabot, ex adjoint au maire de Lyon 6.

Républicain dans l’âme, l’édile sortant se résolut alors à passer la main. Non sans une ultime tirade dans l’esprit de François Mitterrand : « je n’oublierai jamais ce que je vous dois et je ne vous oublierai jamais ». Pour autant, que les Rilliards se rassurent, Alexandre Vincendet part sans dire au revoir. Il ne les quitte pas vraiment…

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

vendredi 12 avril

Saint Jules 1er


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…