Par Françoise Petit

C’est sûr, Monsieur Paul aurait dit « oui » pour fêter la nouvelle vie d’Odile Mattei ! Même en pleine pandémie, le chef de Collonges que l’on savait trublion, se serait tatoué un QR code AntiCovid ou un « ici couve le feu » comme règlement sanitaire !

La maison Bocuse et Madame « Goûtez Voir » ont toujours entretenu de sincères relations empruntes de simplicité. Aujourd’hui, celle qui a célébré le bien manger sur l’autel d’une chaîne régionale prend ses quartiers d’été en mode retraite. Clap de fin ce week-end chez Paulo des Bords de Saône*. Embarquement pour honorer la table, enchantement garanti avec cuisiniers, producteurs et artisans qui remercient la journaliste au parcours aussi dense que surprenant.

Les années 80 lui donnent accès « à la télé » sur « FR3 » Rhône-Alpes. La jolie étudiante s’apprête à s’inscrire en doctorat forte de brillantes études universitaires, lorsque la presse lui semble plus adaptée à ses certitudes. Odile Mattei enchaîne alors les émissions généralistes hebdomadaires, quotidiennes, documentaires et Cie ! D’un « Service Compris » à « Quartier Libre », l’animatrice excelle dans les directs ou interviewes de cinéastes, comédiens, chanteurs ou auteurs.

A l’aube du XXIème siècle, Odile traduit ses coups de cœur dans « Pays d’Ici », un magazine à faire aimer le patrimoine dans tous ses éclats. Se profilent déjà des chemins de terroirs : « très gros succès d’audience. S’intéresser au terroir n’était pas du tout d’actualité à l’époque, j’étais une pionnière poussée par mon envie de découvrir les trésors de notre région ». Une façon d’anticiper un autre succès avec « Goûtez Voir », projet abouti qui perdura près de 20 ans !

Chaque semaine le même rituel, une grand-messe de la gastronomie avec mise à l’honneur de chefs connus ou inconnus étoilés ou non, en ville ou à la campagne. 

Tournée des territoires, arrêt sur cépages, portraits, traditions locales rythment chaque émission avec ses aficionados répartis sur 12 départements. Aussi à l’aise avec le prince de Suède lors d’un SIRHA qu’en dégustant un aligot dans un buron de l’Aubrac, « Mattei » dixit le vigneron Jean-Luc Colombo, « est comme le cap Corse :  un rayon de soleil » !

Un peu île de beauté et italienne, zeste de Grèce et coin de France, Odile cumule le caractère de toutes ses origines. Cela donne une femme « entière » et de conviction. Aussi discrète sur sa vie privée que sur ses actions hors antenne, Odile s’engage. Quand lui pèse la lourdeur du service public elle s’envole pour des missions humanitaires au Burkina Faso ou en Côte d’Ivoire.

En quittant les studios de France Télévision, « la belle personne remplie de vérité aromatique » que décrit Marc Veyrat retrouvera incognito sa montagne des Alpes : « j’adore être seule à regarder pousser mes rosiers, à écouter les oiseaux, surprendre des renards, apercevoir les chevreuils, et lire, lire… ». Elle ira aussi dans le Cantal cuisiner des recettes auvergnates avec son mari entourée d’objets qui donnent un supplément d’âme aux déjeuners entre amis : céramiques et poteries chinées en tournage lors de rencontres singulières avec des Pouchin, Marcaggi, Hermann ou Robin.

Odile Mattei sans « Goûtez Voir » prépare de nouveaux challenges via la toile pour mettre en lumière femmes et métiers qui étonnent. Du bien-être à la demande, des moments culture, de la mode en tenue Nathalie Chaize, des conseils de chefs ? Ces chefs, qui signent avec une légion de fidèles, le Livre d’Or de la fraîchement promue chevalière dans l’Ordre National du Mérite !

*« Goûtez Voir » samedi 12 juin à 11h10
sur France 3 Auvergne Rhône-Alpes

 

Marc Veyrat, La Maison des Bois, Manigod
Odile ? C’est tout pour moi. Une belle personne hors du commun, incontournable, remplie de vérité aromatique. Elle a consacré sa vie, son professionnalisme, sa rigueur, sa ferveur au service des chefs, des terroirs et des régions. Elle s’est efforcée de conter l’histoire des chefs et des producteurs représentant l’amour de la terre et le respect de l’environnement, elle a ce génie, cette passion de découvrir sans cesse des nouveautés qui vont s’inscrire avec le temps dans l’identité française. Du fond du cœur, bravo pour ton travail, ta fidélité, ton enthousiasme communicatif qui resteront gravés à jamais ! »


 

Anne Sophie Pic, Maison Pic, Valence
Odile Mattei aime la gastronomie c’est une évidence, qu’elle en apprécie tous les acteurs est aussi une certitude. Ce qui la rend singulière est qu’elle exerce sa profession telle une journaliste d’investigation, elle transmet sa passion avec sincérité et c’est ce qui fait toute sa valeur et la raison principale de son succès ! »


 

Christian Têtedoie, restaurant Têtedoie, Lyon
« 
Odile Mattei, a créé « Goûtez voir » avec l’ambition de mettre en avant non seulement le travail des chefs mais l’ensemble des métiers qui permet de réaliser une cuisine exceptionnelle grâce à des produits eux-mêmes exceptionnels. Tous ceux qui ont rencontré Odile ont été surpris à la fois par sa gentillesse mais aussi et surtout par ses connaissances générales. Posant toujours les bonnes questions, elle reste après toutes ses années émerveillées par la magie du terroir. Réussir à maintenir une telle émission aussi longtemps mérite notre respect et je sais combien elle s’est battue pour qu’elle continue et pour la faire évoluer. Je garderai précieusement en mémoire les moments partagés lors des tournages et, surtout, je ne crois pas un seul instant qu’Odile s’arrête pour cause de retraite ! Elle est sûrement en train de nous mijoter une surprise ! En attendant, je vais jeûner pour pouvoir mieux dévorer avec gourmandise son nouvel avenir sur les écrans ».


 

Christophe Marguin, Le Président, Lyon. Président des Toques Blanches Lyonnaises
Une page audiovisuelle de la gastronomie régionale se tourne avec le départ d’Odile Mattei. Dévouée pour notre métier et ses acteurs, qui mieux qu’elle pouvait valoriser les produits locaux et ceux qui les magnifient… Elle n’a pas son pareil pour donner envie aux téléspectateurs de découvrir un établissement, un Chef, une cuisine… En véritable passionnée, elle partage avec constance ses découvertes, ses adresses mythiques, ses producteurs… et ce avec toujours la même joie et bonne humeur… J’ai eu l’occasion de collaborer avec elle à de nombreuses reprises, soit dans le cadre de tournages ou lors de concours où elle jurifiait à mes côtés, et ce fut toujours un immense plaisir…. J’aime ces personnes qui allient le Professionnalisme avec générosité et bienveillance… !  Parfois nous les nommons des Ambassadrices… »


 

Marie-Odile Fondeur, directrice générale du SIRHA
Odile a une personnalité chaleureuse, conviviale et incontournable, qui a su valoriser les chefs de cuisine, les producteurs à travers l’émission « Goûtez voir ». Mes meilleurs souvenirs avec elle se sont déroulés pendant toutes les éditions du Sirha, ou Odile mettait à ma disposition sa maquilleuse, ce qui a développé une complicité mémorable entre nous !


 

Nathalie Chaize, styliste créatrice, Lyon
La mode et la cuisine sont sœur, une sororité évidente, goûtez voir comme essayez voir, une affaire de goût ! Odile aime voir et faire découvrir les choses telles qu’elles sont et comme moi elle adore sa région. Je l’habille et je la trouve belle, elle est curieuse, enthousiaste, bienveillante… elle donne du plaisir et on voudrait que ça dure toujours comme un bon repas entre amis.


 

Romain Peyrard, Responsable réseau des boutiques Weiss France
C’est son amour du chocolat qui nous a fait nous rencontrer dans la boutique Weiss à Lyon. Et depuis cette rencontre, son sourire, sa joie de vivre et son amitié n’ont cessé de m’accompagner. Odile donne tellement d’amour autour d’elle ! C’est avec énormément d’admiration que j’ai pu voir son engagement de tous les jours auprès des acteurs du monde de la gastronomie, qu’ils soient chefs étoilés mais aussi artisans et producteurs locaux passionnés qu’Odile sait si bien mettre en lumière. Nous devons tous beaucoup à cette immense épicurienne, cette amoureuse de la Vie !


 

Régis Marcon, restaurant Régis & Jacques Marcon, Saint Bonnet le Froid
Comment ne pas se souvenir de notre première rencontre ? Ce qui frappe avant tout chez Odile, c’est cette énergie, son sourire communicatif, cette façon simple de nous mettre à l’aise tout en respectant nos métiers. Lors de sa première visite à Saint Bonnet, elle a tout de suite évoqué la lentille verte du Puy et les champignons, une vraie exploratrice des saveurs. L’idée géniale a été d’initier l’émission « Goûter Voir ». Ce titre lui correspond bien ; combien de producteurs de professionnels des métiers de bouche a-t-elle mis à l’honneur ? Elle est pour moi la meilleure ambassadrice des produits de notre région Auvergne Rhône-Alpes. En annonçant sa retraite, c’est bien mal la connaitre car elle aura toujours un regard bienveillant sur ces hommes et ces femmes qu’elle a rencontrés durant ses nombreux reportages. « Elle a notre terroir dans son cœur »


 

Renée Richard, fromagère, Halles Paul Bocuse Lyon
Odile nous a enchantés avec l’émission Goûtez Voir. C’était un rendez-vous attendu de tous pour découvrir ou redécouvrir les chefs, les terroirs, les produits. Le sourire d’Odile a illuminé les paysages et les recettes. L’amitié que lui vouent les chefs restera bien au-delà du dernier rendez-vous tourné à l’Auberge de Collonges. Elle dit que ce restaurant est sa maison de cœur car « Monsieur PAUL » l’a inspirée et encouragée dès ses débuts. Bon vent à toi Odile qui saura encore nous surprendre !


 

Davy Tissot, candidat français au Bocuse d’Or monde 2021
Odile me suit depuis des années, plus de 15 ans, elle est devenue une véritable amie ! Grâce à elle, et sa passion pour notre métier, de nombreux talents ont été révélés, connus et reconnus. Merci pour ton dynamisme et ta bonne humeur, merci pour tout Odile !


 

Stéphane Sanial, Auberge de la grand font, Bard
Pour moi, Odile ?  En quatre mots : c’est la passion, le travail, la rigueur et la bienveillance ! Passion des autres et de son métier et amour du travail bien fait. Elle fait preuve d’une grande rigueur pour amener les autres à donner le meilleur d’eux-mêmes et toujours avec une extrême bienveillance.


 

Guillaume Gomez, ambassadeur de la gastronomie
Pas un salon, une fête, une compétition culinaire où un joyeux moment passé à Lyon sans que le talent, le professionnalisme et la bonne humeur d’Odile viennent enchanter le monde des saveurs : J’espère que tu resteras auprès des chefs comme tu l’as toujours fait ! »


 

Marlène Chaussemy, la Rotonde, Vichy
Odile est une personne bienveillante, perfectionniste, passionnée tout en réalisant ses émissions, elle n’oublie pas le côté affectif, la famille et de plus entre femmes, nous avons pu évoquer nos vies, la mode, ce qui est très agréable. Odile a pensé à faire réaliser un tablier élégant pour nous en cuisine en relation avec Nathalie Chaize, le souci du détail en fait une belle personne !


 

Sébastien Buet, Les Cygnes, Evian
Odile est une sorte d’OVNI de l’audiovisuel français : franche, directe, intègre, son plan de carrière est uniquement dicté par son professionnalisme, le plaisir de réaliser des choses qu’elle aime en mode passion. Rare comme son avance sur son époque car elle fut l’une des premières à défendre le goût, la cuisine française, sa culture et ses artisans sans jamais se répartir de son humour farceur. Bravo pour tout ça et chapeau bas !


 

Danielle Crost, le Castor gourmand, Crémieu
Une véritable rencontre, faite de partages, d’échanges et de rires aussi. Odile ? Une femme engagée pour la défense des produits, des producteurs, des artisans et des métiers de bouche. Elle a consacré sa carrière à cette défense et mise en avant de nombreux professionnels. Odile est une véritable amie qui dit ce qu’elle pense et pense ce qu’elle dit. Une page se tourne, mais de nombreux projets se profilent à l’horizon que nous allons partager à ses côtés. Deux émissions tournées ensemble ont confirmé la femme de conviction et de fidélité qui caractérise Odile.


 

Yves-Dominique Ferraud, Maison Ferraud, Belleville en Beaujolais
Bravo pour votre initiative ainsi que pour l’honneur qui m’est fait de vous adresser ce petit mot sur notre amie Odile : « Clap de Faim » mais aussi « Clap de Vins » pour toi Odile ! Et surtout à ta santé ! Je n’ai qu’un mot à ajouter : merci. Je suis tellement heureux de t’avoir rencontré. Quelle ambassadrice tu es et resteras, des mets, des nectars et des gens. Une gentillesse à toute épreuve et une fidélité aux terroirs et à ceux qui les entretiennent.


 

Patrick Henriroux, La Pyramide, Vienne
Odile ? Un seul mot : respect. J’ai eu l’honneur de faire partie de sa troisième émission et nous en gardons un souvenir ému à la Pyramide. Grâce à elle, nos amis fournisseurs, nos producteurs, nos vignerons, nos éleveurs, nos artistes du goût lui doivent une fière chandelle. Elle a su donner la plus belle image même à des choses simples provenant de la terre ou de l’eau. Bien sûr je n’oublie pas ses fabuleux équipages qui l’accompagnaient. Amitié viennoise.


 

Evelyne Mariel, Gaec Rimat, Chastreix
C’est au cœur du Sancy que nous avons eu la chance de rencontrer Odile et son équipe. C’était la 1ère fois que je la voyais en vrai, elle est comme à la télé. Elle est allée voir notre troupeau, a goûté volontiers notre saint-nectaire, un de ses fromages préféré. L’interview s’est bien passé car elle nous a mis à l’aise. Naturelle et chaleureuse, Odile met en valeur nos produits locaux, notre territoire et nos savoir faire à travers ses émissions. Elle dit que nous sommes des artisans du goût.


 

Stéphanie Plaza, fondatrice de l’association La Bonne Europe et Rendez-vous sur les sommets
100% dolce vita ! Odile et Stephanie sont les meilleures copines du monde depuis 2002 ! Un fou rire contagieux dès leur première rencontre sur un plateau de tournage au Château de Lachassagne en Beaujolais. Leur point commun est d’avoir le même ingrédient du bonheur dans leur état d’être ! Epicuriennes… le beau et le bon elles le déguste à la cuillère d’argent ou sur le pouce tout simplement. Amoureuses de l’Italie, leurs escapades sont des aventures spontanées 100 % joie de vivre.


 

Emmanuel Renaut, Flocons de sel, Megève
Je te connais depuis plus de 30 ans…  On s’est rencontré la 1ère fois chez Marc en 1989, à Annecy Le Vieux, depuis ce lien ne s’est jamais rompu. Chaque année, on se souhaite nos anniversaires de verseau ! Tu restes cette belle femme toujours pétillante, une grande professionnelle exigeante, passionnée par notre métier. Mais aussi une des premières journalistes de télé à t’être intéressée à ma première installation à Megève. Ton caractère bienveillant, tu le mets au service de la gastronomie et de la cuisine française avec cet art d’être libre malgré la rigueur qui t’anime sur un tournage. Il y a aussi l’Odile « tout terrain » qui aime rigoler, te souviens-tu de nos batailles de boules de neige, d’une balade en scooter, des parties de pêche ? Nous avons passé de sacrés moments ensemble avec tes équipes très complices. Pense un peu à toi maintenant. On se voit bientôt !


 

Marie Sauce, présidente Les toques françaises, présidente de La cuillère d’Or
Odile l’amie des chefs, la globe-croqueuse, femme de cœur et d’engagements, drôle, pleine de vie et d’un grand professionnalisme ! Une merveilleuse rencontre sur une cause qui nous parle : la place des femmes dans les métiers de bouche… pour sûr, Odile n’y va pas avec le dos de la cuillère… d’Or ! A bientôt autour d’une bonne table entourée de nos amis communs. Je t’embrasse affectueusement.


 

Nadine Teyssier Pierrard, Domaine Arleblanc, Rosières
Il y a 20 ans, c’est un appel téléphonique, un fameux 28 janvier, en vue d’une émission en Ardèche, au Pays des Vans, qui changera à jamais ma destinée et scellera notre amitié. La mer, le soleil, la Corse et les projecteurs sont le quotidien d’Odile. De mon côté, c’est plutôt la nature, la montagne et l’ombre des châtaigniers. A la lecture, tout nous oppose… et c’est pourtant le contraire, le sud Ardèche nous lie au travers des gens qui ont façonné ce territoire. Ce qui anime Odile, c’est la transmission : les savoir-faire, le territoire, l’authenticité. Lorsque conviction et passion sont au rendez-vous, elle vous accorde toute sa confiance, et dévoile son plus grand secret : la fidélité.


 

Pierre Orsi, Maison Pierre Orsi, Lyon
Pétillante Odile ! Toujours le sourire et la bonne humeur. Nous gardons encore en mémoire, ces merveilleux moments passés dans les coulisses gourmandes de notre maison, place Kléber où nous avons eu plus d’une fois, les honneurs de ton émission « Goûtez-voir » : une belle émission ! Un beau concept ! Odile, tu avais le don de découvrir les pépites de notre belle région lyonnaise : jeunes chefs et jeunes producteurs… En regardant ton émission, nous avons beaucoup appris. Merci Odile, garde toujours ton sourire. Avec toute notre reconnaissance.


 

Charlotte Salat, Productrice de fromage salat, Cussac
J’ai rencontré Odile, j’étais petite, lors d’un tournage avec mon père Michel et mon oncle Jean qui faisaient du fromage salers tradition salers. Elle est venue chez nous, les bottes aux pieds au milieu de nos vaches aux cornes en forme de lyre, que Odile aime tant. Cette femme de caractère toujours radieuse s’est beaucoup intéressée au monde paysan. Elle a su avec respect, mettre en lumière, notre travail, notre passion et nos traditions. Elle a été la première journaliste à s’intéresser à notre démarche de qualité dans la fabrication traditionnelle de notre fromage. Pour tout cela je tiens à la remercier.


 

Franck Fleurance, chef pâtissier, consultant pour les maisons Paul Bocuse
Durant toutes ces années où elle représentait la cuisine, la pâtisserie, la haute gastronomie avec grande gentillesse et professionnalisme, elle nous a fait rêver, découvrir des très belles maisons gourmandes, des chefs remarquables et des produits d’exception. Odile est une amoureuse des valeurs de la cuisine française et de nos régions, elle va nous manquer. Je suis très heureux de l’avoir connue, ce sera toujours « mon rayon de soleil ».


 

Thierry Nicolas, ardéchois gourmand, blogueur
Ardéchois d’origine je découvre Odile Mattei dans les années 90, le dimanche matin, lors de son émission « Pousse-café », à l’heure où le ventre vous rappelle que la gourmandise n’est pas un vilain défaut. Son émission régionale autour de la cuisine et des chefs m’a toujours fait rêver et elle m’a souvent poussé à faire un peu de route dans les départements voisins pour découvrir les tables et les produits qu’elle sait si bien mettre en valeur dans le petit écran. Son caractère affirmé et sa gourmandise pour la crème de marron nous ont permis un jour de faire connaissance lors du tournage d’un épisode de « Goûtez-voir » avec les Toqués d’Ardèche. Ce que j’aime chez Odile, car je ne peux l’appeler que par son prénom, c’est son amour pour les gens, le vrai, le bon et le concret. Elle voue une passion pour les bonnes choses et elle le fait toujours savoir au travers de ses émissions gastronomiquement gourmandes. Ses projecteurs mettent en valeur aussi bien de très grands chefs de renommée internationale mais aussi des tables moins prestigieuses et tout aussi gourmandes aux quatre coins de notre belle région Auvergne-Rhône-Alpes. Au travers de son œil épicurien, elle a même su déclencher en moi de folles envies de cuisiner du salé alors que je suis par passion, un pâtissier amateur. C’est avec une petite larme que je vais regarder ce dernier épisode de Goûtez-voir mais avec l’espoir de la retrouver bientôt sous un autre format toujours dans la gourmandise.


 

Jean-Pierre Vidal, Un cuisinier à la campagne, Saint Julien Chapteuil. Ancien président des Toques d’Auvergne
Toujours présente à nos manifestations par sa gentillesse, sa simplicité avec les grands et les plus simples pas de différence ! De Bocuse, Troisgros à l’auberge du coin, toujours la même méthode, son humilité fraternelle qu’elle seule sait transmettre, partager et sa franche camaraderie ! Une anecdote : dans le massif du Mezenc pour une foire au bœuf fin gras, on a sauvé une factrice de la neige avec en bonus l’invitation à boire de la gnole dans une vieille ferme ! Notre chère Odile frigorifiée, nous a démontré sa capacité de s’adapter à toutes les situations. Au nom de tous les chefs « merci l’amie » et à très vite.


 

Laurent Bouvier, la Caborne, Limonest
Odile journaliste gastronomique incontournable du paysage lyonnais ! Toujours présente pour mettre en lumière les chefs dans cette très belle émission « Goûtez voir ». A toujours été présente à mes côtés et a largement contribué à mon parcours !! Je lui tire mon chapeau une vraie amie ! Je lui souhaite tout le bonheur qu’elle mérite après ces longues années gastronomiques. Chaleureuses amitiés gourmandes !


 

Nathalie Bardot
J’ai été la maquilleuse d’Odile durant quelques années. Nous avions une grande complicité, construite sur la confiance, cela a été une période de mon métier très agréable, Odile est une vraie coquette, elle acceptait toutes les nouveautés de maquillage en harmonie avec ses toilettes. Nous avons passé des moments formidables, nous nous sommes souvent perdues en voiture avec le même sens de l’orientation malgré le GPS ! !! Donc beaucoup de rires, de partage, de tournages lointains. Son émission m’a ouvert l’esprit sur une authentique cuisine faite avec des produits du terroir. Une époque formidable, à refaire dans une prochaine vie !


 

Serge Vieira, Chateau du Couffour, Chaudes Aigues. Président team France Bocuse d’or
Odile est une grande professionnelle avec qui je partage la même région de cœur. C’est une vraie passionnée de produits ce qui rendait son approche toujours sincère. Je la remercie vivement pour son soutien aux côtés des chefs, des artisans et producteurs pendant toutes ces années d’émotions.


 

Mojgane Tashvighi, Mojgane Lyon
Odile est une femme naturelle, sincère, souriante, positive qui vit à fond chaque expérience. Elle s’intéresse aux gens, aux autres cultures avec curiosité, sans préjugés. Elle aime découvrir les cuisines du monde. Ma cuisine familiale iranienne avec ses odeurs ses saveurs « je voyage Mojgane »! C’est une gourmande qui a bon appétit. Elle est dans la générosité et le partage, une très belle dame de cœur.


 

Julien Allano, Le Clair de Plume, Grignan
Admiratif de ton travail, je souligne ta grande connaissance du monde de la gastronomie animée d’un amour du produit et des producteurs. Tous les ingrédients étaient réunis, tu as été et tu resteras une véritable ambassadrice de nos métiers de bouche. Un grand merci pour cette mise en valeur depuis tant d’années, profites de tes jours prochains auprès des tiens.


 

Georges Blanc, restaurant Georges Blanc, Vonnas
Une page gourmande se tourne chez France Télévision. Odile Mattei a toujours animé cette émission avec talent et va sans doute ouvrir une nouvelle page tout en restant fidèle à son engagement médiatique. Odile a su gagner la confiance mais surtout l’amitié de tous les cuisiniers qu’ils soient étoilés et chevronnés ou passionnés et prometteurs. Elle a su représenter pour nous le plus précieux faire savoir de notre savoir-faire. Merci Odile et à bientôt j’espère pour de savoureuses retrouvailles.


 

Anne Golfier, directrice du Princesse Flore, Royat
Avec Odile, on peut dire que la mayonnaise a pris tout de suite, c’est une très belle rencontre professionnelle qui s’est transformée en amitié. Quand elle passe au Princesse Flore, elle a ce regard juste et gourmand qu’on apprécie en cuisine, c’est une grande alliée de nos terroirs et de ceux qui y vivent, bref Odile : à consommer sans modération !


 

Matthieu Omont, Hotel de France, Montmarault, toque d’Auvergne
Elle est vraie, elle fait ce qu’elle dit, c’est une femme de parole. Elle révèle le meilleur des chefs et des terroirs. Je la remercie au nom des Toques d’Auvergne qu’elle a toujours soutenues. Du fond du cœur, je lui adresse toute mon admiration et lui dis à bientôt dans le Bourbonnais. Odile a été conquise par nôtre pâté aux pommes de terre que mon père cuisinait d’une main de maître. Au nom de tous, encore merci.


 

Romain Hubert, L’Émulsion, Saint Alban de Roche
Ce fut une belle rencontre. Elle a su transmettre aux téléspectateurs toute la passion de notre métier grâce à sa passion et sa joie de vivre. Oriane, mes producteurs et moi te souhaitons une retraite aussi gourmande que tout ce que tu as pu nous faire partager.


 

Dominique et Jacques, Les pépinières et Roseraies Paul Croix, Bourg Argental
Dans le cadre de son émission « Goûtez Voir », Odile Mattei a réalisé il y a quelques années un reportage remarquable sur notre établissement. Ses compétences et ses connaissances de la Nature lui ont permis de traduire avec beaucoup de justesse et d’authenticité nos émotions à travers notre passion de créateurs de roses nouvelles. Elle avait démontré déjà de telles qualités lors de son magazine « Pousse Café » en 1986 avec Paul Croix, mon père, au cours duquel Odile avait su mettre en valeur son savoir-faire d’obtenteur de roses et ses qualités humaines. Odile aime les fleurs et tout particulièrement les roses anciennes aux parfums délicats. Elle est une fidèle de nos créations. Nous apprécions son amitié et sommes heureux de l’avoir choisie comme marraine de la Rose « Ville d’Annonay ».


 

Famille Combourieu, Les maisons de montagne, Pailherols
Odile a été une des premières journalistes de télévision à tourner dans notre hôtel restaurant “Auberge des Montagnes”. Au fil des années et des générations, elle a toujours été fidèle à notre famille et a suivi les agrandissements des maisons, la restauration du buron en gite. Elle a valorisé nos métiers d’aubergiste, nos savoir-faire montagnards, des familles comme la nôtre vivant dans des territoires peu médiatisés. Sa joie de vivre, son enthousiasme et son amour des gens la caractérisent. Aujourd’hui Odile, la Famille Combourieu te souhaite que du bonheur et de belles balades avec ta famille et Ida. Au plaisir de se recroiser au détour d’un chemin de randonnée et de partager un moment d’amitié autour d’un bon repas.


 

Mercotte
J’ai connu Odile il y a maintenant plus de 15 ans et elle a été une des premières à me faire entrevoir le monde de la télévision en me faisant participer à son émission culte « Goûtez voir » pour parler de mes coups de cœur avec mes chefs chouchous savoyards ! Nous avons partagé au fil des ans des moments conviviaux et amicaux lors d’évènements et de salons gastronomiques. Odile et son émission vont beaucoup nous manquer mais je suis persuadée qu’une nouvelle tranche de vie active et passionnante va commencer pour elle… Je l’attends avec impatience.


 

René Meilleur, La Bouitte, Saint Martin de Belleville
Nous nous sommes rencontrés à La Bouitte peu après notre 1ère étoile au Guide Michelin. Un souvenir qui reste ancré, qui nous a donné l’envie de se retrouver au fil de notre évolution. Oui, j’ai tout de suite été séduit par son grand professionnalisme, mais aussi par sa gentillesse naturelle, sa simplicité et son caractère. Sans oublier sa facilité à entrer au cœur de l’âme de chaque Maison. Odile a toujours su allier des relations amicales, sincères à une vraie exigence de journalisme. Et j’espère que nous aurons avec elle encore bien des occasions de passer un moment pour discuter de « nos pays » tout en « cassecroutant » au bord de la rivière et construire des reportages ensemble pour partager au plus grand nombre notre passion du métier, et notre art de vivre.


 

Laurence Jullien, Société Empreinte textile, Saint Just d’Avray
Nous avons fait connaissance autour d’une jolie toile avec des moutons bucoliques qui lui plaisait beaucoup sur mon stand au Sirha. Je me suis rendu compte par la suite qu’Odile adorait non seulement les tissus mais aussi l’art de la table avec des ambiances plutôt champêtres avec des cœurs, beaucoup de cœurs… et du cœur, elle en a elle-même à revendre ! Malgré un planning ultra chargé, elle a consacré de son temps à faire connaître ma petite entreprise artisanale Empreinte Textile et du coup, j’ai pu profiter de son réseau tentaculaire ! Pétillante et toujours prête à donner « le petit coup de pied » pour faire avancer les choses, Odile restera pour moi cette belle personne très généreuse.


 

Julien Machet, Le Farçon, La Tania
Merci d’avoir fait de ton métier un tremplin pour notre passion. Merci d ‘avoir si bien mis en avant les « faiseurs » du bon manger et tous les hommes et femmes qui gravitent autour. Tu as su, comme un chef d’orchestre gérer les stars et les plus modestes qui font ce beau métier. Tu es et tu resteras une amie, une dénicheuse de talent, une meneuse d’hommes avec ton caractère qui te va si bien! On pourrait écrire des pages et des pages sur toi… Mais je voulais juste te dire merci. On t’aime fort. A très vite.


 

Williams et Audrey Jacquier, Le Vivarais, Lyon
Un rayon de soleil et un vent de fraîcheur nous ont accompagnés toutes ces années… Nous avons pris beaucoup de plaisir à travailler ensemble. Au-delà du travail, c’est une véritable amitié et une relation de confiance qui se sont installées. Et comment ne pas tomber sous le charme d’une si belle personne. Réunis sous le signe de la bonne cuisine, nous avons cette passion commune des bonnes choses bien faites. Cette passion c’est ton énergie ! Une énergie communicative et tellement inspirante ! Tu nous as soutenu dans nos plus grands projets, des Bocuse d’or au concours des MOF. Merci Odile d’avoir été à nos côtés, merci d’être toi, pétillante, gourmande et lumineuse !


 

Jean Francois Fafournoux, Président des Toques d’Auvergne. Auberge les Chênes, Augerolles
Notre univers de chefs est fait de passion, de persévérance, de transmission, de partage. Odile, le respecte. Elle comprend notre travail, nos efforts, nos joies : elle est des nôtres. Merci pour ton implication marraine et ton amitié.


 

Richard Rocle, Président des Toqués d’Ardèche. Auberge de Montfleury, Saint Germain
Odile, au cours de toutes ces années a su mieux que personne, de par son véritable amour de notre métier et des artisans qui nous permettent de le mettre en œuvre, devenir notre plus fervente Ambassadrice du Vrai manger à la Française. C’est pourquoi elle est aussi, la Marraine des Toqués D’Ardèche. Amitié sincère.

Florian Biscop, La Ruche, Auberge de Crussol, Saint Péray
Quand Odile débarque, c’est une petite tempête qui vient réveiller un village le temps de son passage pour le tournage. Tout en sourire et en énergie, elle dirige son équipe technique d’une main, tweete d’une autre, et goûte avec gourmandise les recettes proposées par le chef. Créer du lien, mettre en valeur le travail des artisans et des agriculteurs, rentrer dans l’univers du chef, de la philosophie de sa table, en si peu de temps et avec tant d’humanité : c’est une mission qu’elle remplit fièrement. Odile a l’énergie de 3 jeunes de 20 ans, je ne l’imagine pas un instant à la retraite.


 

François Pipala et Jean-Philippe Merlin, Directeurs de salle Restaurant Paul Bocuse, Collonges au Mont d’Or
Après avoir passionné un large public avec « Pousse Café », tu nous as régalés durant 18 ans avec Goûtez Voir. Pendant toutes ces années, tu as su mettre en avant les chefs, leurs brigades, les pâtissiers, sans oublier les directeurs de salle, les sommeliers et leurs équipes. Tu savais que chacun avait son rôle à jouer dans le bon fonctionnement d’une maison et sa notoriété. Tu connaissais l’importance des fournisseurs. Ton professionnalisme et ton sourire vont manquer aux métiers de la restauration, à n’en pas douter. En toute amitié.


Vincent Le Roux, directeur général de l’Auberge du Pont de Collonges restaurant Paul Bocuse, Collonges au Mont d’Or :
Quel honneur de nous avoir choisi pour cette dernière émission : merci de cette grande fidélité à la Maison Bocuse. Des merveilleuses rencontres en région aux découvertes de terroirs et de produits d’exception, nous vous regardions avec admiration chaque dimanche puis le samedi avec Mr Paul ! Bravo pour ce beau parcours, qui est encore loin d’être terminé : alors, bonne route. Les portes de l’Auberge vous seront toujours ouvertes.