Par Jocelyne Vidal

« L’engagement actionnarial : de l’industrialisation de l’actionnariat à l’expression de nouvelles responsabilités »…

La thèse de la jeune docteure en sciences de gestion de l’Ecole des Mines de Paris, ne saurait mieux résumer ses engagements. « Aujourd’hui, l’économie, la finance, les entreprises ne peuvent plus faire abstraction des enjeux environnementaux, sociaux, voire culturels et politiques, du monde d’aujourd’hui et de demain. J’aimerais que mes recherches contribuent à accompagner la progressive intégration de ces enjeux par les acteurs économiques et financiers », déclare Rachelle Belinga, passionnée de sciences sociales et de philosophie.

Ses brillantes plaidoiries pour la finance responsable vaudront bientôt à la fille de l’avocate lyonnaise Odile Belinga, une première position d’enseignant-chercheur dans une université internationale.

Née le 17 novembre 1992 à Lyon 8ème
Scolarité : Collège et Lycée Chevreul à Lyon
Lycée du Parc : deux ans de classe préparatoire ECS
ESCP Europe à Paris
Université Paris-Sorbonne (Paris IV)
Ecole des Mines de Paris
Diplômes : Master de philosophie politique et éthique, Doctorat de l’Ecole des Mines de Paris en sciences de gestion
Job actuel : Docteur en contrat de recherche à Stockholm School of Economics

>Dossier complet « Jeunes décideurs Lyon 2040 » à retrouver dans le magazine Lyon People de septembre 2020