Par Catherine Lagrange

Sa spécialité, c’est l’élasticité des organes et la dureté des cellules. Pol Grasland-Mongrain, physicien-chercheur met ses travaux au service de la médecine et plus particulièrement de la radiologie qui pourrait faire de beaux progrès sous l’effet de ses découvertes.

Des travaux qui lui ont valu de recevoir le Prix du jeune chercheur de la Ville de Lyon, mais également celui de la Société française de physique ainsi que de la Société française de génie bio-médical. Mais Pol a plus d’une corde à son arc, et c’est désormais au secteur du jeu vidéo qu’il s’intéresse.

Il vient d’organiser à Lyon le « scientific and game jam ». « Mon idée est de faire la passerelle entre le monde des jeux vidéo et celui de la science » résume le chercheur désormais à la tête de l’association « Lyon game dev ». Un secteur d’avenir dans lequel il n’hésite pas à se projeter en rêvant d’être un jour à la tête d’un studio de création de jeux vidéo dédié aux serious games.

Né le 6 mai 1987 à Montréal
Scolarité à Montpellier
Ecole Normale supérieure de Paris en physique
Diplômes : Master en physique médicale à Lyon
Thèse de doctorat à l’université de Lyon

>Dossier complet « Jeunes décideurs » à retrouver dans le magazine Lyon People de septembre 2020