Par Jocelyne Vidal

« Comment bien construire pour le monde de demain ? » Ce défi est la pierre de touche de Fazenda Architecture, agence créée en 2017 par Caroline Ginon.

Quand on a l’ADN de l’entreprenariat dans les gènes et un premier boss nommé Jean-Michel Wilmotte, « Lyon apparaît comme une évidence » confie la dirigeante de la PME de six personnes, née dans l’incubateur d’architecte d’Albert Constantin.

Fascinée par le coup de crayon d’un Wilmotte capable en moins de deux heures, de dessiner et mettre en images 3D, le devenir d’un quartier de Sao Paulo, la jeune architecte a retiré une vision globale de son métier, de ses quatre ans de travail à Rio, au côté « d’un visionnaire des volumes et de la lumière ». Si l’esthétique d’un bâtiment est importante, mieux vaut réfléchir d’abord à sa fonctionnalité, assure Caroline Ginon.

L’idée a fait son chemin en beauté à la Brasserie du Sud et à l’élégant Rendez-Vous Bocuse Original Comptoir. Avec mille et un projets dans ses cartons, l’architecte de Fazenda rêve de construire des villes-jardins dans un monde sorti en 2040 de la violence et de la pollution. En espérant « que l’on réfléchisse alors pour le bien de la cité, plutôt que politiquement ».

Née le 13 février 1986
Scolarité : Assomption Bellevue, à l’Ecole Sainte-Ursule et au Lycée Saint-Marc.
Ecole Spéciale d’Architecture de Paris.
Diplômes : Baccalauréat, DESA (diplôme de l’Ecole Spéciale d’Architecture) HMO (Habilitation à la Maîtrise d’œuvre).
Job actuel : Architecte

>Dossier complet « Jeunes décideurs » à retrouver dans le magazine Lyon People de septembre 2020