Par Morgan Couturier

Passionnés depuis tout temps par les fruits de mer, Siam Peillon et Théodore Lafond ont porté sur les fonds (baptismaux) Maison Perla. Nouvelle venue sur le marché des écaillers lyonnais, la société se distingue par sa capacité à livrer ses produits et ses plateaux à domicile, à Lyon comme dans ses alentours.

Ainsi est né le mythe : d’un vulgaire grain de sable, l’huître aurait édifié une perle, un trésor que chacun guette à l’heure d’ouvrir sa coquille. Une histoire dont semble s’être inspirée… Maison Perla, cette jeune société lyonnaise créée le 20 octobre 2020 « en supplément d’un marché qui existe déjà ».

Théodore Lafond, associé sur ce projet, à sa compagne Siam Peillon, visage bien connu de l’Institut Paul Bocuse ambitionne de jouer à l’extérieur pour mieux s’imposer au domicile de ses clients. Une pratique encore balbutiante entre Rhône et Saône que Maison Perla espère démocratiser rapidement, quitte à s’éloigner de Lyon pour alimenter des communes rarement livrées, telles que Tassin, Craponne ou les Monts d’Or (les livraisons se font dans un périmètre de 15km autour de Lyon, ndlr).

« Les plateaux peuvent être lourds et encombrants à transporter, c’est donc tout naturellement que l’idée de la livraison à domicile ou sur le lieu de travail nous est venue. Quand vous commandez, c’est beau, soigné et appétissant, il y a une recherche systématique d’une expérience pointue. C’est pourquoi nous accordons une attention particulière au transport car les produits sont nobles et fragiles. Il faut le traiter comme tel », évoque Théodore Lafond. Le plaisir de la livraison ayant un coût (10€ dans Lyon, 15€ dans ses alentours, gratuite à partir de 120€, ndlr), la société lyonnaise tient à l’adoucir par l’excellence de ses produits.

Les frais de transports offerts à partir de 120€ de commande

« On ne lésine pas sur la qualité. Les produits sont choisis en fonction des arrivages, nos huîtres proviennent de Normandie, nos homards de Bretagne, nos sauces et notre saumon gravlax sont faits maison. J’essaye également d’apporter ma touche pour les bulots », décrit Siam Peillon, ancienne pensionnaire de la Mère Brazier.

Une belle base de départ, que Maison Perla agrémente idéalement d’œufs d’esturgeons de la société Perle Noire, ce caviar français respectueux de l’animal, que les clients pourront éventuellement associer à l’avenir, avec des « huîtres signatures, travaillées à l’unité ».

La société à peine lancée, les réflexions sont donc d’ores et déjà entamées pour optimiser une idéologie de travail couronnée de succès, à en croire les 5 000 visites déjà répertoriées sur le site internet. « On démarre sur les chapeaux de roues. On avait même des appels avant que ça démarre. On s’est dit ‘‘Allez, banco’’ ! », se réjouit Théodore Lafond, lequel n’hésite pas à arroser le tout de vins et autres quilles de champagne du sommelier Yann Eon (vins d’Eon), dont les bouteilles sont livrées fraîches et prêtes à déguster.

> Plus d’informations sur www.maison-perla.fr