Par Morgan Couturier

Créé le 27 avril 2020 à l’initiative de « quatre food lover lyonnais », le site internet Ripailles.co permet aux clients de s’offrir des bons d’achats dans certains restaurants de la ville. Dans l’attente de leur réouverture, ces mêmes bons permettent aux établissements concernés de gonfler leur trésorerie et de surmonter la crise.

L’idée fait saliver, après des semaines à errer dans sa cuisine. Le simple fait de l’imaginer donne d’ailleurs l’eau à la bouche : retrouver son restaurant favori ne serait qu’une question de temps. Un laps de temps que certains restaurateurs tentent d’accélérer en s’adonnant à la vente à emporter, une alternative gourmande, qui malheureusement, ne suffit pas à remplacer le plaisir d’un bon restaurant et remplir les caisses des restaurateurs concernés.

Mais alors que ces dernières ont tendance à se vider comme les assiettes autrefois, « quatre food lover lyonnais » ont décidé de les regonfler au gré de leur plateforme Ripailles.co, un site internet où les amateurs de bons mets peuvent acheter des bons d’achats dans les établissements de leur choix, lesquels bénéficient en échange de capitaux directement utilisables.

Des bons d’achats de 20, 50 et 100€ valables toute l’année

« J’en ai parlé à David Courdesses, et deux autres personnes (Benjamin Suzanne et Julien Chauve) nous ont rejoints. On est tous dans le milieu de la boisson donc si nos clients ne travaillent pas, nous, on ne travaille pas non plus, décrit Cyrille Michaud, l’instigateur du projet. On veut leur rendre service, et on en est convaincu qu’il y a des personnes qui vont bien vouloir soutenir les restaurateurs.

« Si on solutionne leur trésorerie, ils peuvent continuer à attendre plus posément » assure-t-il. Car là réside l’objet de toutes les attentes, faute d’annonces faites par le gouvernement, de nombreux restaurants demeurent dans l’incertitude la plus totale, affaiblis par des frais qui, eux, ne sont pas confinés.

« On veut juste leur rendre service »

« On ne demande pas l’aumône. C’est un achat intelligent, une manière d’entretenir un lien », poursuit le gérant de la société Appie. À l’heure où la solidarité est de mise, l’idée fait donc son chemin, de nombreux internautes s’acquittant de bons d’achats de 20, 50 ou 100€ pour leurs futures sorties culinaires. « Ceux qui sont inscrits sont contents, car ils ont fait beaucoup de ventes », complète Cyrille Michaud. À l’image de M Restaurant, du Kaffee Berlin, de Comptoir Sauvage ou de Libellule, une dizaine de restaurateurs se sont ainsi laissé séduire par l’initiative (en l’échange de 30€ l’inscription, ndlr).

« On voit ça comme une participation, car il a fallu investir un petit peu (1500€, ndlr). Mais le surplus d’investissement sera rendu aux restaurateurs. L’objectif, c’est de convaincre une cinquantaine d’établissements. Mais à 30, on sera déjà content, car si demain, il y a 30 ou 50 restaurants, il peut avoir un effet de mimétisme et donc plus de ventes ». Reste que pour profiter de ces alléchants établissements, réputés pour la qualité de leurs produits, ces derniers ont tout intérêt à subsister. Sans cela, la crise, elle, n’hésitera pas à laisser tout le monde sur sa faim.

Plus d’informations sur www.ripailles.co