Par Marco Polisson

Vent frais aux Halles de Lyon. Quelques jours après l’installation officielle de Pierre Couturier à la tête de la maison Bobosse (une exclusivité Lyon People à lire ici), le rachat de l’Ilot des gourmets par FPS vient conforter l’institution gastronomique présidée par Claude Polidori.

Pupier-Sibilia, deux patronymes emblématiques du ventre de Lyon, à travers deux maisons qui, après avoir changé de mains, continuent de faire perdurer l’excellence lyonnaise. La charcuterie Sibilia a été rachetée en 2010 par Bruno Bluntzer qui développe l’enseigne à la Croix-Rousse et à Monplaisir tandis que le comptoir du poissonnier Pupier longtemps dirigé par Monique Pupier et son frère Daniel est achalandé par Nicolas Bureau et son associé Florent Pugeat depuis novembre 2014.

Des cessions qui ont permis aux filles de Colette Sibilia de s’émanciper. Son ainée Françoise, mariée à Daniel Pupier, restée dans un premier temps auprès de Bruno, a pris son envol rue Mercière en rachetant en 2015 avec sa fille Laurie la brasserie Moss, puis deux bouchons attenants au Bistrot de Lyon de Jean-Paul Lacombe. La fermeture temporaire des restaurants pour cause de pandémie n’a pas annihilé son esprit entrepreneurial et sa soif de nouvelles aventures…

Un nouveau concept autour du poisson et du homard

Derrière ses rideaux baissés, l’Ilot Gourmet se refait une beauté pour une ouverture fin avril

Ainsi quand l’opportunité de reprendre l’ilot des Gourmets – le plot traiteur situé en plein centre des Halles – s’est présentée, elle n’a pas résisté très longtemps à… l’Ile de la tentation. Les négociations avec la famille Lobietti ont été facilitées par la proximité affective des deux dynasties gourmandes. Christiane Lobietti et sa fille Nathalie vont se concentrer sur leur fief Gast, tandis que Françoise va mettre sur orbite son nouveau concept de traiteur poissonnier… et signer ainsi son grand retour dans sa famille des Halles.

Baptisé M’Lobster (avec le M de Moss), ce nouveau comptoir proposera tout un achalandage de préparations cuisinées autour du poisson et du homard. « Nous ne vendrons pas d’huitres crues, car nous ne voulons pas concurrencer les écaillers présents. Mais nous proposerons des hamburgers au homard, des croque-monsieur poisson homard ainsi que des gratins de poisson, des pâté-en-croute terre et mer ». Le cuisinier Laurent Bouvier est bien entendu le chef attitré du nouveau navire.

Embarquement annoncé pour la fin du mois d’avril 2021.