Texte : Morgan Couturier – Deux ans après le sacre de Davy Tissot, la France s’est résolue à abandonner son titre au profit du Danemark, lauréat du 19e Bocuse d’Or. Saluée pour la qualité de ses mets, Naïs Pirollet s’approche du podium.

La thématique aura été la bonne et l’histoire parfaite. S’inspirant des contes de fées et des écrits de l’auteur local, Hans Christian Andersen, le Danois Brian Mark Hansen aura vécu le sien de bout en bout. Déjà vainqueur des sélections européennes, le candidat scandinave a vu en effet, son aventure épouser idéalement les histoires à succès du romancier d’Odense. Une habitude du côté du Danemark, alors que le cru 2021 avait placé Ronni Mortensen à la deuxième place et que l’édition 2019 avait déjà couronné l’un de ses compatriotes, le chef Kenneth Toft-Hansen.

La pose des plaques a eu lieu ce mardi matin à 9h sur le parvis de l’Auberge du Pont de Collonges

Mais alors que le Danemark brille à nouveau par sa jeune génération dorée, son voisin norvégien n’est pas en reste. Deux ans après s’est contentée du bronze via Christian Pettersen, la Norvège se hisse à l’échelon supérieur, en décrochant la statuette argentée de Monsieur Paul. Et si l’argent fait rarement le bonheur en pareil cas, le Bocuse de Bronze aura lui, largement contribué à la fête de la délégation hongroise, classée troisième grâce aux mets du chef Bence Dalkoni et son commis Patrik Nyikos.

Le prix de l’épreuve « Feed the Kids », une consolation pour Nais Pirollet

Le podium dessiné, Eurexpo aura donc fait le deuil d’une Marseillaise entonnée à plein poumon en 2021. Un temps espéré, la succession de Davy Tissot attendra, la jeune Naïs Pirollet devant se contenter de la cinquième place. La candidate tricolore se consolera peut-être avec les salutations du jury pour ses préparations à destination des enfants (la Française remporte le prix de l’épreuve « Feed the Kids », ndlr).

Reste qu’avec une telle issue, la France boucle ce SIRHA 2023 sans véritable trophée dans son escarcelle, le Japon lui ayant chipé la médaille d’Or, deux jours plus tôt, à l’occasion de la Coupe du Monde de la pâtisserie. Partie remise donc pour la Team France, pour qui les deux prochaines années laisseront le temps de définir le prochain candidat. Et de réajuster la recette du succès…

Bocuse d’Or 2023
Or : Danemark – Brian Mark Hansen
Argent : Norvège – Filip August Bendi
Bronze : Hongrie – Bence Dalnoki

World Burger Contest
1er prix : Julien Chauvenet, de Dijon
2ème Prix : Lionel Ravel
3ème Prix : Louis-Gautier Lepers

Coupe du Monde de la pâtisserie
1er : JAPON – Moe Takahashi (chocolat), Naritoshi Suzuka (sucre), Yusaku Shibata (glace)
2e : FRANCE – Georges Kousanas (chocolat), Jérémy Massing (sucre), Jana Lai (glace)
3e : ITALIE – Jacopo Zorzi (chocolat), Alessandro Petito (sucre), Martina Brachetti (glace)