Par Morgan Couturier

Dans le sillage de Sainte-Foy-lès-lyon, le vote consultatif organisé ce dimanche 28 novembre 2021, par la commune de la Mulatière a retranscrit le profond désaveu des habitants face au téléphérique. Désormais, les deux municipalités attendent une chose : que ces résultats soient intégrés à la concertation officielle menée par le Sytral.

Ce n’est qu’une étape, une de plus, sans qu’on ne puisse affirmer que le tour de force est d’ores et déjà réussi. « Rien n’est encore acquis », a d’ailleurs reconnu en ce sens, la municipalité de la Mulatière, à l’issue d’un « référendum consultatif » où le téléphérique aura connu une nouvelle preuve d’inimitié. Un désaccord profond que le Sytral et la Métropole de Lyon peinent à prendre en considération, seule la leur, jugée officielle, faisant foi à leurs yeux.

À la Mulatière, la participation aux votes est plus importante qu’aux dernières élections métropolitaines

Reste qu’au regard des résultats obtenus dans l’isoloir, le verdict demeure implacable, les Mulatins, comme leurs voisins de Sainte-Foy, sont largement réfractaires à toute construction du téléphérique. En effet, sur 1200 votants, 94,28% des Mulatins, se sont déclarés « défavorables au projet ». « Ces éléments confirment le souhait nos habitants d’être entendus et renforcent encore notre ferme opposition à ce projet », s’est ainsi réjouie Véronique Déchamps, la maire de la commune, par voie de communiqué.

Bien sûr, si l’opposition ne manquera pas de relever qu’une telle participation ne représente que 30% des inscrits sur les listes électorales, de tels chiffres constituent, à peu de choses près, la participation des électeurs aux dernières élections métropolitaines. Un argument de poids, dans la perspective de convaincre Bruno Bernard et le Sytral, d’intégrer ces résultats dans la concertation officielle menée jusqu’au 15 février prochain.

À Sainte-Foy, quelque 6624 votants ont manifesté leur opposition au projet de téléphérique.

« Avec cet outil, les villes proposent au Sytral un nouveau thermomètre. Libre à lui d’écouter ou de s’asseoir »

En attendant, La Mulatière pourra toujours justifier la puissance de ces chiffres en s’appuyant sur le même mouvement de protestation observé chez son voisin de Sainte-Foy-Lès-Lyon. Dans le même temps, la commune, dirigée par Véronique Sarselli, orchestrait en effet, un « référendum », du même acabit, avec un résultat pour le moins identique. Et pour cause, selon les résultats, quelque 6 624 votants ont manifesté leur opposition au projet, soit près de 96,2% des suffrages exprimés.

Avec une participation estimée à 42,09% (soit autant qu’aux dernières municipales et plus qu’aux élections métropolitaines, ndlr), Sainte-Foy-Lès-Lyon peut se targuer d’une nouvelle preuve formelle de son désamour pour le téléphérique, un mois en avoir dévoilé un aperçu lors d’un sondage mené par l’institut IFOP. Le résultat avait déjà été cinglant, 77% des Fidésiens interrogés ayant rejeté à cette occasion, le projet de téléphérique. Un projet, qui décidément, peine à récolter les faveurs du public. À l’exception de ses géniteurs…