Par Morgan Couturier

Invités à retourner en cuisine pour préparer la réouverture des terrasses ce mercredi 19 mai 2021, les restaurateurs vont devoir vraisemblablement jongler avec les caprices de la météo. Pour certains, cette reprise, tant attendue, risque de… tomber à l’eau.

Le ciel n’a donc pas fini de leur tomber sur la tête. Alors que restaurateurs et gérants de bar comptent les jours comme un gone à la lueur de Noël, voilà ces derniers destinés à supporter un invité fort contraignant : la pluie. Mère Nature s’amusant à triturer l’esprit de ces maîtres de maison, sa réservation n’est pas encore entérinée, même si tous les sites météo annoncent… des averses.

La Chaine Météo – Capture d’écran du 12.05.2021

Indécise et capricieuse, la pluie se réserve encore le droit de revoir sa position. Mais à quelques jours du tant espéré 19 mai, la voir s’attabler en terrasse est toujours côté à 3/5, selon le leader des paris en ligne Météo France. Confrontés à l’impérieuse envie d’ouvrir et de remplir les caisses, les restaurateurs sont indécis. Ouvrir ou ne pas ouvrir, de plus en jauge réduite, telle est la question.

Une éclaircie au menu de la Pentecôte ?

Le coup est rude, alors que son ciel est assombri depuis plus d’un an. Le secteur de la restauration espérait un coup de pouce du destin, et apprécier enfin, la légère accalmie promise par le gouvernement. Hélas, comme le virus, l’eau risque de tout emporter et de tout bouleverser.

Google Météo – Capture d’écran du 12.05.2021

Alors qu’espérer d’autres que de voir le verre à moitié plein, en se disant que s’il pleut, il mouille, la fête sera peut-être à déguster des grenouilles ? Pour les autres, ceux pour qui se parer des caprices de la météo est impossible, le plat risque d’être beaucoup moins gourmand. Au menu : soupe à la grimace, arrosée de mélancolie, le tout, dressé sur un lit de sombres pensées.

Ce met avalé au coin du feu, dans la chaleur d’une cuisine inanimé, restaurateurs et barmaids pourront toujours s’occuper à ressasser les écris de Corneille. Pleins d’à-propos, ces derniers le disaient : « ô cruel souvenir de ma gloire passée ! Œuvre de tant de jours en un jour effacée » ! L’écrivain oubliait toutefois qu’après la pluie vient le beau temps.

Alors à quand l’arc-en-ciel et ses trésors cachés ? Visiblement, pas avant le 24 mai. En week-end prolongé, la pluie pourrait alors décider de stopper son activité…

 

Le plus optimiste : meteo-lyon.net – Capture d’écran du 12.05.2021