Par Bertrand Jubin

 

Une audience qui a valeur de reconnaissance. Benjamin Blanchard, directeur général de l’association SOS Chrétiens d’Orient a été reçu au Palais présidentiel de Baabda, sur les hauteurs de Beyrouth, par le président de la République libanaise, Michel Aoun.

 

Aider les jeunes Libanais à s’enraciner. Lors de cette rencontre intervenue le 28 avril 2021 avec la délégation de SOS Chrétiens d’Orient, Michel Aoun a échangé en français avec ses hôtes afin de les remercier des multiples actions de l’ONG sur son territoire. Au dire des participants, il a fait preuve d’une attention particulière aux projets qui favorisent l’enracinement des Libanais.

 

L’ancien général, devenu chef d’État en 2016, est francophone et francophile, ayant été réfugié en France à la fin de la guerre du Liban, avant de revenir d’exil dans son pays natal


Suite à cet entretien, Benjamin Blanchard s’est confié à Lyon People : « J’ai été très impressionné par sa vivacité d’esprit et son acuité, malgré les années. Le Président Aoun nous a remerciés chaleureusement et nous a demandé d’intensifier nos efforts pour travailler à aider les jeunes Libanais à rester sur place pour reconstruire leur pays. Le départ des forces vives du Liban, des plus jeunes et des mieux formés, particulièrement les chrétiens, est un véritable drame pour ce pays »…

 

L’association est reconnue au Liban pour son travail et son investissement


Et Benjamin Blanchard de rajouter : « Nous devons tout faire pour que le Liban retrouve sa place particulière au Proche-Orient. Dans ce pays que nous aimons tant, les chrétiens sont respectés et occupent une place centrale. Cela doit servir d’exemple pour leurs voisins. » Accompagné par le chef de mission et la directrice des projets de SOS Chrétiens d’Orient au Liban, Benjamin Blanchard a pu échanger directement et simplement avec le président libanais.


Une ONG appréciée pour son travail de terrain


Après cette audience officielle à la présidence de la république libanaise, la délégation de SOS Chrétiens d’Orient a été reçue par plusieurs autorités chrétiennes : le patriarche maronite Béchara Raï (ndlr. Catholiques orientaux), Samir Geagea, président du parti des Forces Libanaises (ancien adversaire de Michel Aoun pendant la guerre du Liban) et enfin Gebran Bassil, le président du parti du Courant Patriotique libre (gendre de Michel Aoun).

 

Ces rencontres marquent la place particulière qu’occupe l’ONG au Liban. En effet, depuis 2014, SOS Chrétiens d’Orient œuvre au service de la population durement impactée par les guerres voisines. L’explosion du port de Beyrouth, cet été, et l’accueil de centaines de milliers de réfugiés des pays limitrophes, entrainent le pays du Cèdre dans une situation intenable. Raison pour laquelle les programmes d’aide de SOS Chrétiens d’Orient sont une véritable bouffée d’oxygène pour de nombreux Libanais.


L’association SOS Chrétiens d’Orient a été créée par un Lyonnais

Benjamin Blanchard, cofondateur de cette ONG, est originaire de Lyon. Il y a grandi et a suivi ses études à la faculté de droit de l’Université Lyon III, où il a obtenu une maîtrise de droit notarial. Très sensible au sort des chrétiens du Proche-Orient, il a créé son association en 2013 pour venir en aide à ces populations en danger de disparition.

 

SOS Chrétiens d’Orient agit aujourd’hui dans huit pays auprès des plus faibles, en lien avec les Églises orientales locales. Depuis sa création, l’ONG a envoyé plus de 2 200 volontaires en mission – dont de nombreux Lyonnais ! – et des milliers de projets ont été réalisés afin de soutenir les chrétiens au Proche-Orient.