Photo © DR

Le bassin nord remis à neuf, il aura fallu moins de dix jours au personnel de la piscine du Rhône pour  jeter l’éponge face aux incivilités à répétition. Fermée mercredi, la piscine lyonnaise doit rouvrir jeudi 11 juillet.

Incivilités en série, avec en point d’orgue l’agression du directeur de la piscine mardi soir par un adolescent de 16 ans, la réouverture de la piscine du Rhône après  une moins d’une année de travaux a fait plouf. Face à cet état de fait, les agents ont maintenu les grilles fermées mercredi 10 juillet.  Elles doivent néanmoins rouvrir jeudi. La Ville de Lyon assure que « le dispositif de renforcement du personnel déjà initié va donc être renforcé en réponse à la saturation des agents. »  Le cas de Lyon n’est pas isolé dans l’agglomération. La piscine de Bron, subissant les mêmes désagréments, est fermée depuis mardi.

Un manque d’anticipation de Collomb pour Havard

Le candidat de l’UMP aux municipales lyonnaises de 2014 n’a pas tardé à réagir. Dans un communiqué, Michel Havard dénonce « l’absence d’anticipation » de Gérard Collomb, mais également « ses mensonges. » « Le ‘grand plan piscine’ est devenu un ‘petit plan’, avec la rénovation de la piscine du Rhône et de Mermoz en partie. Résultat (…) la piscine du Rhône sature et le personnel est à bout en même pas dix jours d’exploitation. » Et Michel Havard de proposer, pêle-mêle, « de donner priorité aux Lyonnais par un tarif différencié  (…) et d’engager systématiquement des poursuites contre les fauteurs de troubles. »