Par Emma Ressegaire

Le dépôt de candidatures pour la prochaine édition du Prix Marin est désormais possible sur le site de la Région AURA, et ce, jusqu’au 30 septembre 2020.

Ce prix, inspiré de l’acte héroïque de Marin Sauvajon, vise à récompenser les héros du quotidien. La candidature est simple : il suffit de décrire l’action que l’on a faite et de la prouver. Un acte salutaire, qui doit s’inscrire dans la spontanéité, sans lien avec un quelconque métier exercé, à l’image de la démarche héroïque de Marin Sauvajon en 2016.

Créé l’an passé par le président de la Région AURA, Laurent Wauquiez, le Prix Marin s’inspire ainsi de la vie de cet étudiant, profondément bouleversée il y a quatre ans, lorsqu’il fut brutalement roué de coups après avoir défendu un couple pris à parti à la Part-Dieu.

Sauvagement agressé, Marin garde aujourd’hui de très lourdes séquelles.

Une triste réalité pour le jeune homme, que la Région a décidé d’honorer via cette récompense éponyme, décernée annuellement par un jury régional présidé par… Marin et composé d’une dizaine de membres, parmi lesquels figurent des chefs d’entreprise, des élus de la région, des représentants des forces de sécurité ou encore des membres de l’association « La tête haute, je soutiens Marin ».

« Je suis honoré que les héros du quotidien de notre région soient récompensés par un prix qui porte mon prénom. J’aimerais que nous exprimions tous, notre reconnaissance à ces courageuses personnes qui nous permettent de nourrir l’espoir d’une société meilleure », avait déclaré Marin Sauvajon, à l’occasion de la première édition, organisée le 14 novembre 2019.

Cinq prix décernés pour encourager l’engagement

À cette occasion, cinq personnes avaient été récompensées pour leur bravoure. Des héros du quotidien, dont la qualité des actions mérite amplement ces honneurs. Le Prix Marin avait ainsi été décerné à la jeune Iséroise Louana Kondo qui, avec quatre amies, Nesrine Barka, Elise Gaucher, Théa Schillaci et Maïssane Kenzari, avait défendu et protégé une femme battue et sa fille.

Louana avait ainsi reçu une juste récompense, à savoir une somme de 3 000 €, alors que le même montant avait été versé à l’association grenobloise Solidarité Femmes-Miléna de la fondation Boissel. Quatre autres prix avaient également été décernés : le « Prix du courage », attribué à Jean-Baptiste Girard-Madoux pour avoir sauvé ses voisins d’un incendie, le prix de « l’acte citoyen » à Nicolas Da Costa pour son intervention lors d’un incendie dans une école maternelle.

Le « Prix de l’espoir » assigné à un jeune de 14 ans, Marwan Dekhissi, qui était venu porter secours à un enfant de 4 ans menacé de noyade et le « Prix de l’engagement », adjoint à Bastien Guo Millet, 14 ans également, lequel s’était fait remarquer pour avoir sauvé de la noyade deux adultes. Place désormais à la deuxième édition, décernée à l’automne prochain, lors d’une cérémonie organisée à l’Hôtel de Région.

Forte de ces récompenses, la Région attend ses nouveaux super-héros.

Pour rappel, le palmarès 2019 :

  • Prix Marin : Louana Kondo
  • Prix du courage : Jean-Baptiste Girard-Madoux
  • Acte citoyen : Nicolas Da Costa
  • Prix de l’espoir : Marwan Dekhissi
  • Prix de l’engagement : Bastien Guo Milet

> Plus d’infos en cliquant ici