Photo © Capture d’écran Envoyé spécial – France 2

France 2 consacrait jeudi 10 janvier 2013 un reportage à « La bataille du mariage pour tous » dans le cadre de l’émission Envoyé Spécial.

Les journalistes se sont penchés sur le cas de Lyon, présentée comme « la ville de province qui détient le record de mobilisation contre la mariage pour tous. » Un reportage à double entrée, du côté des pros et des antis.

A cet effet, les équipes de tournage ont suivi David Souvestre dans son parcours militant pour le mariage pour tous. On y voit l’ancien président de la LGBT de Lyon, qui ne masque pas son amertume à la découverte du rétropédalage de l’exécutif national sur la question de la procréation médicalement assistée.

L’homme tente un happening rue de la Ré’ avec une banderole « Hollande nous prend pour des poires », vite rangée à l’arrivée d’un militant socialiste qui s’interroge sur la pertinence d’une telle démonstration.

La cohabitation entre le PS et les associations sur la question des droits des personnes de même sexe semble épineuse. Au cours du reportage, on croise le maire de Villeurbanne Jean-Paul Bret, l’élu villeurbannais Loïc Chabrier et la députée de la circonscription Pascale Crozon.

Dans l’autre bord, Envoyé Spécial présente l’équipe de l’association « En marche pour l’enfance », qui coordonne le déplacement des Lyonnais à Paris pour la Manif pour tous du 13 janvier 2013.

Menée par Jean-Baptiste Labouche, présenté comme un chef d’entreprise et père de famille de 35 ans qui a mis ses activités entre parenthèses pour s’opposer au mariage pour tous, l’association se révèle très active à travers son noyau de militants d’une dizaine de personnes dont Anne Lorne et François Lafaye.

Lors d’une réunion, le collectif reçoit un coup de téléphone. Au bout du fil, un mystérieux mécène semble confirmer la libération d’une caution de 60 000€, permettant la réservation d’un TGV de 600 places dédié aux manifestants lyonnais.

« Je ne peux pas vous dire qui a cautionné ce déplacement », a clos Stéphanie Anne-Pinet, membre de l’association, jointe par Lyon People vendredi matin.

« Je peux simplement vous dire que les conditions contractuelles proposées par la SNCF pour réserver un  TGV aux opposants du mariage pour tous sont bien moins avantageuses que celles proposées aux défenseurs du mariage gay. » Ces derniers auraient bénéficié d’un rabais de 50% pour leur manifestation du 29 janvier à Paris.

La loi sur le mariage pour tous et l’adoption par les couples de même sexe doit être étudiée le 29 janvier 2013 à l’Assemblée nationale.

Le numéro d’Envoyé Spécial a attiré 3,08 millions de spectateurs pour 12% de parts de marché.

Revoir le reportage en vidéo