Par Morgan Couturier

Sept mois après avoir imaginé le concept éphémère « Territoires », à proximité de la gare Jean Macé, l’association TGLR lance un nouveau lieu de vie baptisé Sofo dans l’ancien Ikea Saint-Priest.

Puisqu’une telle idée fut immortalisée sur papier, il est facile de croire que « la couleur fait foi de tout » et qu’elle crée l’émotion. Il en va ainsi de l’iconique entrepôt jaune et bleu jouxtant l’A43, dont les teintes viennent rappeler que Saint-Priest fut autrefois décoré par Ikea.

Trois ans après son départ, le souvenir du géant suédois n’est toujours pas éteint, à plus forte raison, lorsque les portes de son ancienne boutique s’entrouvrent à nouveau. À son bord : un concept autrement différent, mais de nationalité identique.

Et pour cause, bien que racheté par l’Association Familiale Mulliez (AFM, propriétaire d’Auchan ou Leroy Merlin ndlr), le site laisse désormais scintiller le logo Sofo, nom de code désignant à la fois un ancien quartier ouvrier de Stockholm et le terme « canapé », au titre de sa traduction en espéranto.

Une référence au passé que ce « lieu de vie » doit à Romain Bombail et Benoit Garcier, adeptes l’un comme l’autre de « l’urbanisme transitoire », cette pratique visant à… meubler l’espace, en attendant sa prochaine réfection, attribuée cette fois, à l’entreprise de services immobiliers, Nhood.

Une jauge d’accueil fixé à 700 personnes

« La volonté des propriétaires était d’avoir une réhabilitation intelligente. Nous, on a fait notre métier, dans le but de faire découvrir ce lieu-là », expose Romain Bombail, dont l’imaginaire a permis de redonner vie, le temps de quelques mois, à ces 4000m2 anciennement dédiés au stockage des produits Ikea, comme il sut le faire pour le projet Territoires l’an passé (renouvelé cette année) ou de son petit frère, Circuit Court, lancé le 26 mai prochain dans le local de Bellecour Musique (au 3 place Bellecour, ndlr).

« A Saint-Priest, nous voulons construire un lieu de vie, et pour vivre, il faut respirer, boire et manger. Donc ici, tu profites à ta façon. L’entrée sera totalement gratuite, avec une offre de restauration, des boissons (dont la bière Georges), une scène, des paniers de baskets »

« Mais aussi des terrains de pétanque et 200m2 dédiés aux loisirs, avec trois tables de ping-pong, un filet de badminton et trois pistes de Mölkky. Je veux que ça vive de manière assez cool. En résumé, Sofo est simplement un lieu de vie où il va se passer des trucs. L’idée, c’est, si c’est ouvert, tu viens », poursuit le communicant, signataire pour l’association TGLR (The Gentleman Lifestyle Republic).

Un lieu hybride, capable d’accueillir réunions et autres séminaires

Epaulé de son associé et de son manager adjoint, Corentin Moreve, le Lyonnais doit donc lancer son concept le 9 juin prochain, trois semaines après un premier acte entamé le 19 mai, au gré de 2500m2 de terrasses et 200 places assises. Une mise en bouche, au propre, comme au figuré, alors que Sofo aspire à sustenter ses invités du mardi au dimanche, de 11h à 23h.

Pour ce faire, deux offres culinaires devraient grandement y participer, avec une offre « traiteur plutôt bistrot » signée Le Cousu, et un deuxième choix orienté « autour de la cuisine du monde », préparée par des chefs locaux.

Lieu hybride par excellence, l’ex-Ikea Saint-Priest reprend donc des couleurs, avec un projet monté de toutes pièces. Reste qu’un tel plaisir est éphémère. Ses jours comptés, Sofo entend donc profiter de la vie jusqu’à son dernier souffle, prononcé le 22 février 2022. Mais ici plus que jamais, la fin justifiera les moyens.

>Sofo
Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 23h
Boulevard André Boulloche – Saint-Priest.
Le site sera ouvert à partir du 19 mai 2021, en terrasses
Ouverture complète le mercredi 9 juin.