Par Morgan Couturier

Freinés, l’an passé, par une pandémie qui laissa de nombreuses voitures au garage, les concurrents de la Traversée de Lyon, trépignent d’impatience. Ce dimanche 12 septembre 2021, ils retrouveront le plaisir de déambuler dans leur carrosse de collection.

Même les grands du sport automobile peuvent se tromper. Pour preuve, s’il est vrai que rien n’est trop beau en matière de belles carrosseries, Ettore Bugatti fut autrefois dans l’erreur : ce qui a déjà été inventé n’appartient pas au passé. Du moins entre Rhône et Saône, où l’ancien fait toujours la beauté d’aujourd’hui et de demain. Et cela, depuis 2007, date de création de la Traversée de Lyon, fruit de l’ingénieuse pensée de Jean-Pierre Benozillo, conquis par l’idée d’entretenir l’histoire de nos légendaires voitures de collection.

Pour cet amoureux de belles berlines, la raison fut simple : la conduite automobile est un art qu’il convient de cultiver. Qu’importe les éléments ou la pandémie. Un rapide coup d’œil dans les rétros suffit ainsi à s’en convaincre, alors que l’édition précédente, conduite dans des circonstances sanitaires compliquées, avait réussi l’exploit de réunir quelque 170 équipages.

Le pilote Jean-Claude Andruet en invité vedette

La crise atténuée, voilà donc la Traversée de Lyon « dans les starting-blocks », prête à revenir à ses « anciennes versions ». « Ça fuse dans tous les sens », se réjouit d’ailleurs son organisateur, submergé par les appels à candidature. Une bonne nouvelle, alors que certaines éditions passées réunissaient près de 500 concurrents, et quelques grands noms du sport automobile.

Cette année encore, la Traversée de Lyon ne devrait pas déroger à ses bonnes habitudes, en témoigne la présence notable de Jean-Claude Andruet, vainqueur du Rallye de Monte-Carlo 1973 et multiple participant aux 24h du Mans. Embarqué à bord de son Alpine, « la Panique » ne manquera pas d’ouvrir la route à ses confrères, à des Excalibur, des Rolls, des… Bugatti.

« C’est tellement varié, il y a toujours de belles voitures », se réjouit ainsi Jean-Pierre Benozillo. Prêtes à embarquer sur les 40 kilomètres de son escapade, les carrosseries devraient alors briller de nouveau sur les routes de la Tour de Salvagny, de Saint Just, de place Bellecour, des Terreaux ou de Fourvière. Le tout, pour le plaisir des passants et des pilotes. Soit la confirmation que ces voitures de collection ont le vent en poupe. Plus que jamais !

15e Traversée de Lyon
Dimanche 12 septembre 2021
Départ à 9h30 depuis le parc de l’Hippodrome de La Tour de Salvagny
> Plus d’informations sur
www.latraverseedelyon.com