Texte : Emma Ressegaire. Couleur inhabituelle dans le ciel lyonnais, ce mardi matin. Les habitants de Lyon et sa région se sont réveillés sous un ciel jauni et leur voiture ensablée. Un phénomène météorologique qui n’est plus si rare.

Les Lyonnais les plus matinaux ont sûrement été stupéfiés ce matin, au réveil. Et pour beaucoup, la surprise fut des plus désagréables. En effet, le ciel de la région lyonnaise avait décidé de jouer avec leurs nerfs. Car si certains ont pris le temps d’immortaliser les teintes ocre et inattendues de ce ciel matinal, la suite fut moins savoureuse. La cause ? Un phénomène météorologique baptisé le… sirocco.

Déjà observé par le passé, celui-ci prend la forme d’un vent fort du sud, provenant du nord de l’Afrique. Et comme de nombreux automobilistes ont pu l’observer, ce dernier s’est chargé de transporter de nombreux grains de sable en provenance du Sahara. La poussière du désert remontant alors progressivement dans le ciel, celle-ci s’est tragiquement abattue sur le sol lyonnais et une bonne partie de la France, ce matin, aux alentours de 7h, recouvrant alors les vélos, le mobilier urbain et tous les véhicules privés de garage.

S’armer de patience à la station de lavage

Toutefois, le malheur des uns faisant le bonheur des autres, ce phénomène météorologique n’aura pas manqué de faire plaisir aux diverses stations de lavage de la Métropole, prises d’assaut dès l’aube, par des automobilistes abattus. Echaudés aussi, tant il fallait s’armer de patience pour retrouver une carrosserie décrassée. Était-ce le bon choix ? Météo France n’annonce plus de pluie et même une belle journée ensoleillée et près 20°C au Mercure pour ce mercredi 16 mars. Attention toutefois, cet événement intriguant pourrait facilement se reproduire. L’année dernière, ce regrettable accident était apparu à plusieurs reprises sur l’Hexagone.

Comme ici, à Sainte-Foy-lès-Lyon, de nombreux automobilistes se sont rués vers les stations de lavage pour redonner vie à leur carrosserie.