Par Marco Polisson

Ils sont établis à Mandelieu, à Callian, ou encore au Cannet Les Maures. Pour son numéro d’été déconfiné, Lyon People vous emmène à la rencontre de quatre personnalités lyonnaises qui ont pris la route des plages, échappant ainsi aux outrances de la secte verte et de la grisaille lyonnaise.

A tous seigneurs tout honneur, nous commençons notre périple azuréen par une étape seventies chez Jean-Christophe et Sylvain Larose qui font la couverture de ce numéro estival. « Les frères de la côte », comme je l’avais initialement titré en vous dévoilant leur investissement viennent de lancer leur hôtel baptisé « Casarose » à Mandelieu – La Napoule.

Les frères Larose ont investi 15 millions d’euros dans ce nouveau projet que nos reporters Morgan Couturier et Saby Maviel vous font découvrir en exclusivité. A la tête du groupe Cardinal, un des premiers promoteurs immobiliers indépendants de la métropole lyonnaise, Jean-Christophe Larose affiche l’une des plus belles success-stories du secteur.

La cinquantaine entamée, l’heure n’est plus uniquement à la course effrénée à la rentabilité et aux appels d’offre.

Se faire plaisir avec un produit hôtelier atypique conçu avec son frère Sylvain, tout heureux d’avoir abandonné la barre du Selcius, et dans lequel il a embarqué sa fille ainée Ophélie, est l’une de ses principales motivations. Le voir houspiller, dès potron-minet, ses ouvriers sur le chantier de son hôtel nous a beaucoup amusés et prouvé que sa fougue et son enthousiasme sont intactes. Pas blasé, notre JC.

Nul doute que leur nouveau spot « californien » va devenir le point de rendez-vous des Lyonnais de la côte – tout comme La Môme des jumeaux Ugo et Antoine Lecorché à Cannes – si l’on en juge les réactions enthousiastes des commissaires-priseurs Jean-Claude Anaf et Jean Martinon lors d’une pendaison de crémaillère intimiste, complétant celle d’un commissaire reconverti consultant dans l’hôtellerie, Michel Neyret, heureux grand-père d’un petit Côme (photo ci-dessus).

Dans l’arrière-pays, la love story de Béatrice Denis

Quittons les rivages de la belle bleue pour nous enfoncer dans l’arrière-pays. Une petite demi-heure de lacets dans les pins pour atteindre le village de Callian. Perché sur son promontoire au sommet duquel trônent fièrement l’église et le château, symboles inaltérables de la France éternelle, cette bourgade de 3 200 âmes est le refuge amoureux de Béatrice Denis.

Béatrice ? Pendant 40 ans, elle a régné sans partage sur les plus belles affaires lyonnaises : la Mère Vittet, le Bar américain et le Grand Café des Négociants, aujourd’hui disparues ou retombées dans l’oubli. Une maitresse femme que la vie n’a pas épargnée mais qui, avec son homologue Evelyne Charpiot, a toujours su tenir la dragée haute aux machos de son métier.

Nous vous avions raconté, sur cette antenne, en 2013 sa love story avec Raymond Gaspart, un entrepreneur franco-américain, qui lui a fait faire le tour du monde. Et c’est sous la plume de notre conseillère éditoriale et associée Françoise Petit – elle aussi exilée aux Issambres où elle a amarré le drakkar de son viking Bjorn Blomberg – que vous découvrirez le nouveau nid où ils ont définitivement posé leurs valises.

Depuis Callian, il ne faut que 50 minutes pour rallier Le Cannet des Maures, où s’est établie Jacqueline Roucou après le décès de son papa, le chef Roger Roucou. Celle qui, avec le soutien de son mari Yves Pages, a toujours porté fièrement – dans les belles années comme dans les tempêtes, l’étendard de la Mère Guy, vient d’être intronisée chez les Toques françaises. Nous avons eu le privilège de fêter ça autour d’un majestueux plateau de homards… Dur, dur le métier de reporter chez Lyon people

Voilà le résumé succinct du périple sudiste dont vous tournerez les pages dans notre nouveau magazine. Quant à Françoise Petit, vous découvrirez désormais chaque mois la chronique « Mois par moi » consacrée aux Rhônalpins de la Côte d’Azur. En septembre, direction Monaco.

Également au sommaire de cette édition estivale, la nouvelle vie du château des Janroux. L’antre de la dernière courtisane lyonnaise ouvre désormais ses portes aux amoureux du Beaujolais sous la houlette de son nouveau propriétaire Hervé Lecuyer qui nous a fait faire le tour de l’ancien domaine de Mathieu Viannay et de Claude Clévenot en avant-première.

Nous sommes également honorés d’accueillir dans ce magazine le livre d’or de la journaliste Odile Mattei (France 3) qui vient de rendre l’antenne de « Goutez Voir » pour une retraite très active. Ceux qui ont manqué la parution internet retrouveront 4 pages d’hommages des plus grands chefs de la région.

Et enfin, preuve que la vie évènementielle lyonnaise repart timidement mais sûrement, vous retrouverez en seconde partie du magazine le cahier consacré aux soirées qu’il ne fallait pas rater en juin. Une première depuis un an et demi.

Bonne lecture à toutes et à tous.

> Lyon People n°218 – Juillet-Août 2021 – 80 pages
Diffusion chez 1200 dépositaires de la métropole de Lyon
Encartage : Programme des Musicales du Parc des Oiseaux

SOMMAIRE N°217

La vie lyonnaise
Le 5ème étage de la Samaritaine sous pavillon GL Events
La disparition de Jean-Marc Chapel
Le retour des bouchons

La vie politique
Élections régionales. Le vote sanction des Lyonnais (par Marco Polisson)
Élections départementales. Le grand chelem -1 de Christophe Guilloteau (par Philippe Lecoq)

La vie juridique
Frédéric Gutton, l’avocat des gourmets (par Christophe Magnette)

La vie culturelle
Les Rigaud sisters au Printemps de Pérouges (par Eva Bourgin)
La sélection littéraire mensuelle (par Jacques Bruyas)

La vie patrimoniale
La nouvelle vie du château des Janroux à Juliénas

La vie gastronomique
La brasserie du Sofitel grimpe au 8ème étage (par Christian Mure)

PEOPLE STORY
La love story de Béatrice Denis à Callian (par Françoise Petit)

EN COUVERTURE
Visite exclusive de l’Hôtel Casarose
Textes : Morgan Couturier – Photos © Saby Maviel

STYLE GASTRONOMIE
La charcuterie Bobosse chez Cuisines Bernollin
Les plus belles terrasses

STYLE IMMOBILIER
Les plus beaux biens de Lyon et sa région

LES EVENEMENTS QU’IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sortie estivale du Rolls Royce Bentley Club de Lyon
Soirée d’été de La Chanterie
Soirée des partenaires des « Authentiques »
Les adieux du Gouverneur militaire de Lyon
Intronisation de Marie-Christine Herrbach, consul du Luxembourg
Trophée de golf Elkya
Marché de gros de Corbas
Inauguration OL Vallée
Rallye du Cœur

Carnet mondain
Naissances
Disparitions
Nominations
Nécrologie de Jackie Fusaro