1 Samedi matin agité à la Croix-Rousse où l'ancien député va tenter de se refaire après sa défaite en juin dernier. Alors que des partisans de Gérard Collomb, reconnaissables à leur écharpe fushia, tractent à l'entrée du marché, plusieurs dizaines de militants et amis se pressent rue du mail pour assister à l'inauguration du local de campagne d'Emmanuel Hamelin.

 

2  Tout le monde ne peut pénétrer à l'intérieur et déborde gaiement dans la rue, dans une ambiance bon enfant à peine troublée par les klaxons de quelques automobilistes irascibles. Sur le trottoir, la déjantée Fabienne Lévy, tête de liste dans le 1er, tchatche avec son directeur de campagne Jérôme, dont les frasques sur Internet (pseudo JM) font le bonheur des bloggers lyonnais. L'équipe du site internet perben.com a sorti caméras numériques et micros sous la houlette d'Erick Roux de Bézieux, propulsé rédacteur en chef. L'élu milloniste virevolte, tout heureux de reprendre du service après l'arrivée d'une ère glaciaire dans la famille recomposée du 6ème. En l'absence de Dominique Perben, contraint au repos forcé pour cause de problèmes oculaires (il se serait décollé la rétine en scrutant les mauvais sondages publiés ces derniers jours, raconte-t-on chez ses adversaires)*, Emmanuel gère seul son évènement. Et ça lui réussit plutôt bien. Il sait combien sa proximité avec les Noir lui a déjà coûté (Danielle ne fera d'ailleurs qu'une furtive apparition).

 

3  Des slaves d'applaudissement ponctuent son discours axé sur le quotidien des Croix-roussiens. Clope au bec, Lionel Rimoux relativise le retard annoncé (16%) sur Gégé. Le directeur de campagne de Dominique Perben estime que rien n'est encore joué : « C'est maintenant que la campagne va vraiment commencer ! » Méthode Coué ou réelle pugnacité ? Pas le temps de gamberger, des cris retentissent à l'intérieur. Et trois jeunes furies de sortir précipitamment en lançant une bordée d'injures destinées à l'UMP. Prenant leurs (jolies) jambes et leur sac à dos à leur cou. Elles viennent de rater la faciale du candidat Hamelin qui s'en tire avec le sourire. La distinguée quinquagénaire qui était à ses côtés est en revanche (im)maculée d'une tarte à la crème fort peu goûtée. De petites mains courroucées s'activent pour lui refaire une beauté. Après l'entartage de Gégé en mairie du 6, remise à zéro des compteurs pâtissiers. La campagne commence à s'animer. Qui s'en plaindra ?

 

* C'est au cours du direct d'Europe 1 vendredi que Dominique Perben a ressenti un flash dans son œil droit. Après l'émission, il s'est rendu au centre Kléber où le spécialiste lui a diagnostiqué un décollement de la rétine. Opéré lundi à  la Clinique du parc, l'ancien ministre devra rester au repos mardi et mercredi. Reprise de la campagne au mieux jeudi.