Par Morgan Couturier

Sans réelle surprise, Patrick Lozano a été réélu pour les trois prochaines années à la tête de l’UNIS Lyon-Rhône, sur fond de guerre froide face au projet d’encadrement des loyers porté par les Verts. Ça va être chaud !

On appelle ça la force de l’habitude. Président de l’UNIS Lyon-Rhône depuis juin 2016, Patrick Lozano a prolongé son bail pour les trois prochaines années, à la suite de sa réélection à la tête de l’Union des Syndicats de l’Immobilier.

Une réélection somme toute logique pour celui qui occupe également un poste au bureau national de cette même entité, et dont l’investissement pour la défense des propriétaires est à nouveau récompensé.

Jamais avare en bonnes paroles, ce dernier en a profité pour prendre position sur un certain nombre de sujets d’actualité, à commencer par l’encadrement des loyers souhaité par les élus écolo-communistes de la Métropole de Lyon Bruno Bernard et Renaud Payre.

Lutter contre l’encadrement des loyers

En effet, s’il se dit « ouvert à la discussion », le président de l’UNIS n’en reste pas moins opposé à ce projet, qui selon lui, « fait craindre un désintéressement des investisseurs sur le Grand Lyon et risque de ralentir la construction de logements neufs ».

Néanmoins sensible aux problématiques environnementales, le promoteur immobilier affirme vouloir « être encore plus associé sur le développement du recyclage des déchets, du compost, du verdissement des cours d’immeubles, de l’enfouissement des bacs à ordure ».

« Sans nous, tous ces aspects ne pourront pas être optimisés », garantit celui qui milite aujourd’hui, pour la création d’un observatoire des charges de copropriétés. Un vaste défi, alors que son entente avec la majorité écologiste ne manquera pas d’attirer l’attention.

Rappelons-le, avant les élections municipales, le président de l’UNIS était déjà très inquiet par rapport au programme immobilier des écologistes : « les Verts n’y comprennent rien » ! Trois mois plus tard, l’incompréhension entre les deux parties est totale. Pour les professionnels de l’immobilier, les 6 prochaines années vont être longues….