My Little Pressing. Le pressing qui ne presse plus ses clients

2 juin, 2020 | BUSINESS NEWS | 2 commentaires

Par Morgan Couturier

Créée le 31 octobre 2019, la jeune start-up lyonnaise propose aux particuliers comme aux entreprises de réaliser la collecte et la livraison de pressing à domicile comme au bureau. Un service particulièrement apprécié en ces temps de covid-19, qui séduit surtout par le gain de temps qu’il procure.

« Nettoyer, balayer, astiquer ». 32 ans après sa sortie sur les ondes, les paroles endiablées de Zouk Machine invitent toujours à se déhancher et se déplacer. Tout le contraire de My Little Pressing, la start-up lyonnaise qui, à défaut de balayer et astiquer, se propose depuis huit mois, de nettoyer tous nos costumes et autres manteaux habituellement destinés à côtoyer les machines du pressing.

Basée à Tassin, la jeune entreprise n’entend pas révolutionner les processus de nettoyage. La révolution se trouve ailleurs, dans cette propension à collecter les vêtements des clients et à leur rendre une fois ces derniers dépourvus de toute saleté. Un gain de temps non-négligeable, qui fait aujourd’hui le bonheur de la société, de ses trois fondateurs, Alexis Lepetit, Gaspard de Salins, Inès Rossignol et de Vincent, le discret conseiller en développement.

« On est un peu le Deliveroo du pressing »

« L’idée de base était de créer une conciergerie d’entreprise. Mais aujourd’hui, on est un peu le Deliveroo du pressing », relate Alexis Lepetit. Très appréciée de la clientèle B to C, My Little Pressing se montre en effet de plus en plus attractif, en atteste sa zone d’activité, récemment étendue à Lyon et Villeurbanne après avoir débuté dans l’Ouest Lyonnais.

« Nous avons de nouveaux clients chaque jour, soit 30 à 50 nouveaux clients par mois, avec un taux de récurrence de plus de 50% », poursuit le cofondateur. Et si le covid-19 est parvenu à freiner la dynamique de l’entreprise, l’activité semble repartir du bon pied depuis 14 avril dernier, la peur de la contamination et les obligations de propreté ayant grandement participé au boom de My Little Pressing.

Au niveau des prix, My Little Pressing « ne veut pas tabasser les clients »

Mais si la société gagne à être connue, c’est surtout pour l’avantage qu’elle parvient à procurer, chaque visite au sein des pressings ordinaire étant souvent considérée comme une contrainte. « Cette clientèle va au pressing par obligation de nettoyage, mais ce sont des clients qui n’ont pas le temps ou pas l’envie de se déplacer. Le pressing, c’est une grosse source de stress par rapport au temps. Là, ca leur facilite la vie. Les clients nous disent ‘‘je ne peux pas faire autrement’’ », souligne Alexis Lepetit.

D’autant qu’aux niveaux des prix, la start-up rhodanienne se montre aussi attirante que son activité, avec des prix classiques, orientés autour de 15,95€ le costume et 19€ le manteau. « C’est sur la récurrence que l’on réussira, pas sur les commandes one shot. On ne veut pas tabasser les clients », conclut le dirigeant. Netteté sourit santé, soutient le proverbe. My Little Pressing a donc tout à y gagner. La clientèle aussi. Avec un service disponible du lundi au samedi, voilà qui laisse du temps pour s’organiser. Et commander.

>Plus d’infos sur www.mylittlepressing.com
Service disponible du lundi au samedi de 7h30 à 21h30

 

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

2 Commentaires

  1. Friwosh

    Très bonne idée ! Voilà un service utile qui améliore le quotidien de ses clients.
    Un concept similaire est en train de se développer à Reims, venez découvrir leur site : https://friwosh.com/

    Réponse
  2. sophie

    Je confirme et je recommande My Little Pressing !!! Je commande régulièrement chez eux et leur service de collecte et livraison est tellement pratique ! Une mention spéciale à l’équipe qui a toujours le sourire !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

vendredi 23 février

Saint Lazare


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…