Par Morgan Couturier

Jamais fermé malgré la crise, l’hôtel Mercure Lyon Genas Eurexpo reprend doucement la vie sociale qui fut la sienne, au gré de la réouverture de sa terrasse. Un îlot de liberté, au milieu de la verdure, à l’intérieur duquel l’établissement exhibe une cuisine bistronomique faite d’évasions.

Le masque protège contre bien des choses, bride le virus, mais il laisse encore apparaître certains sentiments, certaines émotions. Des émotions précieuses, presque éteintes, à l’instar d’un sourire que la pandémie avait presque confiné. Heureusement, depuis un mois, le temps a fait son œuvre, et même les nuages ne peuvent désormais empêcher de… démasquer les traits, sous les paupières, d’une vraie joie de vivre.

Il en va ainsi de la directrice de l’Hôtel Mercure Lyon Genas Eurexpo, Corinne Sainrat, et de ses équipes. Et même si la météo s’amuse encore avec ses nerfs, la maîtresse des lieux peine à feindre un bonheur réel, celui, tout aussi simple que d’échanger et croiser les clients hors du décor très intimiste du room service.

« Nous n’avons pas fermé. Nous avons eu cette chance, ce qui nous a permis de maintenir la satisfaction client, de garder le lien. Mais désormais, il y a un flux plus important. C’est plaisant de retrouver le sourire des clients. On passe un vrai bon moment », souligne la directrice, alors que chaque jour qui brille, laisse entrevoir des tables remplies et des assiettes bien garnies. Une nouvelle réjouissante pour l’établissement genassien, habitué pendant la crise, à surfer avec 58% de taux de remplissage.

De nombreuses animations annoncées les jeudis soir

Depuis, les réservations semblent grimper autant que le mercure, alors que le nouvel allégement des contraintes doit ouvrir à tous, l’accès au restaurant intérieur et à ses 80 couverts. Soit autant qu’en terrasse. « On attendait le 9 juin avec impatience pour retrouver un fonctionnement normal. Là, on fait notre vrai métier », poursuit Corinne Sainrat.

Et puisque le soleil scintille aujourd’hui pour tout le monde, l’Hôtel Mercure Lyon Genas Eurexpo espère tirer profit de chaque instant, du traditionnel café matinal aux déjeuners d’affaires, en passant par les escapades familiales de fin de semaine. Il faut dire qu’à deux pas de l’aéroport Saint-Exupéry, l’établissement tient en son sein, tous les éléments pour redécoller. À commencer par le restaurant COTé, où le parfum de sa « cuisine bistronomique » est exalté par « un côté évasion sur certains plats signatures » signés du chef Jean-Sébastien Navarro.

« Nous avons également un excellent chef pâtissier, Ludovic Cabaret, qui sait éveiller nos papilles avec une vraie décoration, de l’originalité, de vraies saveurs », dépeint la directrice, ravie de jongler entre tradition et originalité. Un subtil accord que les clients pourraient rapidement retrouver du côté des animations, avec de « belles surprises à prévoir les jeudis », dont un premier concert déjà booké le 23 juin prochain. L’idéal pour s’éterniser sur place, déguster une planche de charcuterie Sibilia, de fromages Mons ou siroter le cocktail du moment. Un rêve longtemps imaginé sous la couette d’une des 84 chambres. Cette scène redevenue réalité, les clients ne vont pas s’en priver. Et encore moins de s’en lasser.

Hôtel Mercure Genas
36, rue Antoine Pinay – 69 Genas.
Tél. 04.78.40.02.02.
Restauration : 16€ le plat du jour, 24€ la formule entrée/plat ou plat/dessert et 32€ le menu complet.
> Plus d’informations sur www.hotel-mercure-lyon-genas-eurexpo.com