Par Marco Polisson

C’est sans doute le meilleur coup de com’ de la rentrée. Erick Roux de Bézieux a réussi à attirer un gros poisson dans les filets de son agence spécialisée dans le lobbying et l’influence…

Le secret avait été bien gardé. Depuis cet été, le microcosme lyonnais de la communication accueille un nouveau venu : David Kimelfeld. Rappelons à nos lecteurs que la nature a doté d’une mémoire de poisson rouge (deux mois d’actu maxi dans le disque dur) que ce quinquagénaire à lunettes a présidé la Métropole de Lyon de 2017 à 2020 après la nomination de son mentor Gérard Collomb au ministère de l’Intérieur. La suite, vous l’avez vécue en live sur notre antenne. Le dauphin s’est retourné contre son roi et leur guerre a eu pour conséquence directe de livrer la ville et la métropole sur un plateau aux ayatollahs verts.

Les jours heureux avec Gérard Collomb. Inauguration du Pont Schumann, le 5 novembre 2014. Quatre ans plus tard, la rupture sera totale.


Nouvelle vie et nouveau job pour Kim

Début juillet 2020, David Kimelfeld se retrouve donc (presque) sans job, si l’on excepte son mandat de conseiller métropolitain. Bref, pas de quoi nourrir son homme. On savait donc que Kim cherchait un nouvel élan professionnel tandis que l’hebdo Tribune de Lyon l’annonçait en mode entrepreneurial. La proposition d’Erick Roux de Bézieux ne pouvait mieux tomber. « Avec Erick, nous entretenons une longue histoire d’amitié depuis la fin des années 90, au travers des nombreuses campagnes électorales où nous étions dans des camps opposés. »

La fiche de David Kimelfeld sur Linkedin. Après trois ans de présidence, retour sur la terre ferme… 

David décide alors de monter sa propre structure « Kimelfeld Conseil » qui travaillera, en synergie avec Syntagme : « Erick m’a proposé de rejoindre l’équipe en juin dernier, après les élections, et j’ai accepté. Je connais le travail de Syntagme au service des entreprises, mais aussi de nombreuses collectivités territoriales. Je pense que nous avons une belle histoire à construire ensemble ! », assure David Kimelfeld qui occupa avant 2017 les mandats de maire du 4e arrondissement de Lyon, puis de 1er vice-président du Grand Lyon en charge du développement économique.

Une bonne recrue pour Syntagme ?

Ceux qui connaissent bien Erick Roux de Bézieux peuvent l’imaginer frétillant comme un gardon alors qu’il s’apprête à mettre sur orbite son nouvel associé avec un plan média millimétré. En effet, c’est sur le papier un excellent coup de com’ pour son agence mais après ? Certes, Kim peut afficher un CV politique doré sur tranche mais ses talents de communicant ne nous ont jamais paru transcendants… surtout si l’on se refait le film des dernières élections métropolitaines…

Clin d’œil facétieux d’Erick à « Kim le rouge » : une gravure de Mao a été installée dans son nouveau bureau !

En attendant qu’il prenne ses marques et quelques cours en accéléré (premier exercice : que faire de ses mains devant le photographe), c’est surtout son carnet d’adresses qui sera mis à contribution par Erick Roux de Bézieux, tout comme « sa connaissance des territoires » et « son expérience de chef d’entreprise ». L’ancien président de la Métropole s’interdit toutefois, pour des raisons déontologiques, de travailler avec et pour la Ville et la Métropole de Lyon. Mais la France des RP de crise est vaste : avec Erick, ils ont déjà répondu ensemble à 3 appels d’offres publics depuis 3 semaines.

Dernier écueil à surmonter : l’égo.

Le prince Erick et le président Kim sont tous deux sévèrement burnés en la matière. Le nouvel associé acceptera-t-il longtemps de partager le pouvoir ? Benoit Licour qui, en 2008, avait quitté SFR pour rejoindre Syntagme en sait quelque chose… Mais il est vrai qu’il n’avait pu résister à l’offre alléchante et trébuchante de Christophe Gruy, président du groupe Maia. Ces considérations d’une autre époque ne sauraient gâcher leur inattendue lune de miel, la liste de mariage et le bébé qui vont de pair : les deux associés annonceront une opération de croissance externe d’ici 1 mois…

En mai 2008, Erick Roux de Bézieux présente aux lecteurs de Lyon People son nouvel associé Benoit Licour. Leur idylle durera 1 an et 11 mois.  Record à battre !