Par Morgan Couturier

Maupassant l’avait écrit, la seule passion respectable demeure la gourmandise. Alors sitôt les douze coups de midi sonnés ce mardi 2 juin 2020, Marco Chopin n’a pas tardé à relever, avec joie, que le goût de la bonne cuisine n’avait pas fui les traditions lyonnaises.

« Les clients ont répondu présent. Malgré les contraintes, il y a une bonne ambiance », se réjouit-il. Là est l’essentiel en pareils instants, alors les restaurants reprennent doucement leurs habitudes, dans ce contexte particulier du coronavirus. Car si conserver la convivialité légendaire du lieu malgré le port obligatoire du masque n’est pas une mince affaire, Le Théodore n’a pas souhaité déroger à ses principes sacrés.

Résultat, les clients – au premier rang desquels son mentor Sophie Defforey – ont accouru, pour occuper l’une des cinquante places érigées en extérieur (soit la moitié de la capacité habituelle, ndlr). Même son de cloche en intérieur, où soixante-dix couverts, contre 120 en temps normal, étaient disposés.

Tous ont trouvé preneur, de quoi encourager le maître des lieux à poursuivre son opération séduction, et ce, malgré la nécessité d’ajuster son offre, avec du gel hydroalcoolique installé un peu partout, que ce soit à l’accueil ou aux commodités, et des menus dessinés sur QR Code ou sur carton jetable, de façon à concerner toutes les générations.

34, cours Franklin Roosevelt – Lyon 6e – Tél. 04 78 24 08 52
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h45
> Plus d’informations sur www.letheodore.fr