Perrache. Ce projet vert et sans contrainte pour les automobilistes que refusent les écologistes

28 février, 2024 | Actualités Politiques | 4 commentaires

Texte : Morgan Couturier – Imaginé par l’architecte Hélène Duhoo, experte en marchés publics, le projet Métamorphose a vocation à résoudre la problématique du centre d’échanges de Lyon Perrache tout en recréant « un véritable quartier-jardin » de près de 45 hectares. Une conclusion rendue possible par la construction de voies automobiles souterraines, aux nombreux bénéfices pour la pollution. Hélas, la Métropole écologiste n’en a que faire.

L’Équipe des Lyonnes, pilotée par Alexandra Carraz-Ceselli, avait promis une surprise de taille, de nature à laisser stupéfaite son assistance, réunie le temps d’un soir au Fourvière Hôtel. L’affluence fut au rendez-vous, intriguée, sans le moindre siège libre à l’horizon. Le public en eut pour son argent, ou plutôt pour son heure de joie. « On veut montrer comment le regard des femmes peut apporter quelque chose de différent », mit alors en haleine L’Équipe des Lyonnes. La suite ne fut qu’une succession de bonnes idées.

Greenwashing. Séduisant sur le papier, de par ses créations d’espaces verts, le projet porté par la Métropole n’a pas vocation à améliorer la circulation des véhicules.

À la clé, un projet de métamorphose du quartier Perrache et de son centre d’échanges, aux antipodes des conspirations actuelles de la Métropole, imaginées par les sociétés Apsys et Quartus (ci-dessus). L’invitée du soir en était la conceptrice : Hélène Duhoo, « convaincue d’un projet positif pour le bien commun, qui solutionne à peu près tous les problèmes », dixit ses hôtes. L’architecte lyonnaise s’en est donné les moyens, avec de nombreuses études menées depuis 2016, dont les conclusions pourraient satisfaire de nombreux Lyonnais.

Une décennie de travaux réalisés sans nuisance pour les riverains

Et pour cause, à la différence des écologistes, l’étude n’entend pas laisser pour compte les automobilistes. Bien au contraire. L’échangeur disparaitrait au profit d’un 2×2 voies souterraines, reliant Tassin-la-Demi-Lune à l’A450, à hauteur de Pierre-Bénite. Un tunnel de 7,6 kilomètres dont la simplicité permettrait de fluidifier le trafic (jusqu’à 110 000 véhicules par jour), tout en purifiant, « grâce à des filtres, la pollution générée à l’intérieur du tunnel », explique l’intéressée. Avant de poursuivre : « il permettrait de libérer l’actuel tunnel de Fourvière pour de la desserte locale dans un tube et une piste pour les modes doux dans un autre tube » (voir vidéo ci-dessous).

Le fâcheux « mur de Verdun », comme l’appelle Hélène Duhoo, serait lui, détruit (quand la Métropole veut simplement le rehausser et le végétaliser, ndlr), au profit d’une place agrandie de 11 000m2 et « d’une ville plus végétalisée, avec 45 hectares de verdure en plus », expose la Lyonnaise. « Où est-ce que l’on paye ? », demanda en réaction, la maire de Sainte-Foy-lès-Lyon, Véronique Sarselli, évidemment conquise. Une question centrale, à l’heure où chaque denier devient précieux.

De fait, si les concepteurs de ce projet Métamorphose chiffrent son coût à 1,6 milliard d’euros (contre 100M€ pour la Métropole), l’investissement se veut plus pérenne et rapidement rentable. Avec la mise en place d’un péage, à l’instar du TEO sur le périphérique Nord, mais aussi et surtout, par des économies liées à la gestion de la pollution, avec un budget de santé publique annuel estimé à 1,7 milliard d’euros (soit 1200€ par habitant, chaque année, ndlr).

« Un projet qui n’intéresse personne à la Métropole »

« Un beau projet est un projet qui apporte du bonus. Il n’y a que des avantages à traiter ces voies », glisse Hélène Duhoo. Problème, la Métropole de Lyon demeure muette, à l’heure actuelle, en dépit des nombreux avantages, notamment pour l’écologie. « À l’échelle de la Métropole, il n’y a que des intérêts », poursuit l’architecte, laquelle pointe une « absence d’écoute de la part de Monsieur Bagnon et de la vice-présidente à l’Urbanisme (Béatrice Vessiller) ». « Eux ne sont intéressés que par la limitation de la place de la voiture », s’en est amusée l’assemblée, visiblement conquise par un projet, dont chaque élément a été soigneusement étudié et vérifié par des experts.

Hélène Duhoo, en pleine action, sous le regard de l’Equipe des Lyonnes.

Hélas, les écologistes n’en ont que faire. Pire, selon certains échos, le permis de construire souhaité par ces derniers, serait en instruction jusqu’à fin mai, alors qu’aucune annonce, pourtant obligatoire, n’a été faite en mairie. Un passage en force habituel, que l’opposition n’a de cesse de dénoncer, mais qui pourrait bien priver la capitale des Gaules, d’un projet bénéfique sur la durée et pour son image. Ou mieux encore : le bien-être de ses concitoyens, comme celmui imaginé par Lyon People pour le pont Morand.

> Retrouvez le projet complet sur www.lyon-metamorphose.fr

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/morgan" target="_self">Morgan Couturier</a>

Morgan Couturier

Le journaliste de Lyon People, c’est bien lui ! En quête de scoops, toute info est la bienvenue !

4 Commentaires

  1. ABRAHAM

    il faut que les Lyonnais se réveillent pour dégager cette mairie écolo

    Réponse
    • Monique Luya

      je trouve ce projet pertinent et resoud pas mal de problèmes (de pollution entre autres…)
      D’autre part , la ville sera mise en valeur , ce qui est loin d ‘être le cas aujourd’hui… les gens de la métropole sont complètement bornés !!!

      Réponse
  2. Lacour

    Un grand projet (à long terme) qui mérite d’être connu et reconnu !

    Dommage que personne ne lui donne suffisamment d’écho sur les réseaux sociaux et que les bénéfices quantitatifs (écologiques, en matière de santé et financiers) ne soient pas comparés a ceux du projet (finalement) retenu par la métropole.

    Réponse
  3. Didam

    Il y aurait un péage mais combien cela coûterait ?

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mercredi 22 mai

Saint Emile


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…