Législatives Lyon 2024. Crêpage de chignons entre ex-camarades socialistes avant le grand soir

5 juillet, 2024 | Actualités Politiques | 1 commentaire

Texte : Marco Polisson – La coalition écolo-gauchiste de la Métropole se démène pour remporter la 4ème circonscription de Lyon, qui comprend notamment l’intégralité du 6ème arrondissement et le très chic Montchat. Ce serait la plus symbolique des victoires pour les alliés de Grégory Doucet.
Après le premier épisode intitulé « Une marchande de sommeil et un agent immobilier s’affrontent à Lyon 6ème« , voici le second opus de cette série législative.

Artillerie lourde. Qualifié au second tour, le Nouveau Front Populaire met le paquet pour emporter cette circonscription qui n’a jamais passé l’arme à (l’extrême) gauche. Des dizaines de militants, ont investi ses quartiers à vélos, à trottinettes, et en bus diesel, pour soutenir Sandrine Runel investie par les alliés de Jean-Luc Mélenchon, et arrivée en tête le soir du premier tour.

Une petite mine pour notre marchande de sommeil…insomniaque depuis qu’elle prépare le grand soir

Sandrine Runel, qui traine comme un boulet son statut médiatique de « marchande de sommeil » a réveillé toutes les vieilles lunes de la gauche plurielle pour sortir du lit les abstentionnistes. Et notamment Thierry Philip, surnommé « le maire bétonneur de Montchat » qui avait déjà trahi Gérard Collomb en 2020 et qui récidive aujourd’hui.

« Thierry Philip qui est président de la Maision d’Isieu, tractait hier pour Sandrine Runel, PS soutenue par LFI ! A gerber ! » nous informe une figure de la Collombie. Second handicap pour Sandrine Runel, sa participation à la destruction de l’avenue des Frères Lumière, dont les écologistes sont en train d’organiser la fermeture partielle et la faillite commerciale, comme ils l’ont fait rue Grenette.

Mais est-ce vraiment une tour Eiffel qui tombera dimanche soir en cas de victoire de la gauche ?

Dans les derniers grands appartements de l’avenue Foch ou de la place Maréchal Lyautey, c’est la veillée d’armes, comme en 1981. Ces messieurs sont allés s’enfiler un dernier verre de scotch au bar du Prisme pendant que ces dames filaient à Saint Pothin ou à la Rédemption pour déposer un cierge devant la statue de Notre Dame de Fourvière, en l’implorant de protéger Lyon, dimanche, de la peste islamo-gauchiste.

Si nous partageons leur émoi, il convient, néanmoins, de relativiser. Ce combat n’a de symbolique que pour la portée qu’il peut avoir sur les prochaines élections municipales. Si l’on regarde les deux dernières législatives, on constate qu’à gauche, cette 4ème circo l’est déjà, n’en déplaise aux électeurs macronistes et à la bourgeoisie de centre droit. Anne Brugnera qui la détient depuis 2017 est en effet l’ancienne adjointe socialiste de Gérard Collomb.

Anne Brugnera, le soir du premier tour, avec Paul Satis (France 3) toujours prêt à se dévouer pour consoler les politiques déboussolées et esseulées

Cette année-là, elle a délogé Dominique Nachury, maire UMP du 6ème qui fut donc la dernière parlementaire de droite, après Dominique Perben, le premier ministre Raymond Barre ou l’universitaire Christian Philip. Depuis, c’est la Bérézina. En 2022 et 2024, Pascal Blache et Romain Billard n’ont même pas réussi à passer le cap du premier tour.

Anne Bugnera, arrivée en 2ème position, espère récupérer les voix de la droite pour conserver son siège. Mais c’est loin d’être gagné car un troisième larron s’est invité à la fête triangulaire : le RN représenté par Yannick Chaumont. qui a recueilli 18% des suffrages. En attendant, elle se bat comme une lionne, avec une fougue et une ardeur qu’on ne lui connaissait pas.

Partisan de l’union des droites, Yannick Chaumont se retrouve en position d’arbitre dans ce duel de dames gauches

Dénonçant pêle-mêle « les méthodes d’extrême gauche de son opposante », notamment l’arrachage et dégradation systématique des affiches officielles, inscription frauduleuse de son mari sur notre plateforme de procurations pour voler des voix… mais le pompon, c’est l’utilisation de la Mairie pour faire campagne ».Sachant que le cas du candidat mélenchoniste Boris Tavernier, sponsorisé par l’argent des contribuables lyonnais, est dans toutes les têtes.

Aujourd’hui, elle vient donc d’envoyer une grosse salve d’artillerie sur son ancienne collègue socialiste (elles siégeaient dans le même groupe au conseil municipal) de l’ère Collomb qu’elles peuvent remercier post-mortem d’avoir changé la sociologie des 6ème et du 3ème arrondissements, seule et unique explication scientifique à leur basculement politique.

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2024
RÉSULTATS PREMIER TOUR

Sandrine Runel (Nouveau Front Populaire) : 38,00% (22 959 voix)
Anne Brugnera (Renaissance) : 31,03% (18 744 voix)
Yannick Chaumont (RN) : 17,91% (10 818 voix)
Romain Billard (LR) : 10,37% (6 267 voix)
Armande Torrent (Reconquête) : 1,08% (655 voix)
Julien Quevy (Divers) : 0,82% (496 voix)
Coralie Laurent (Lutte Ouvrière) : 0,54% (329 voix)
Juliette Vel (Divers) : 0,24% (143 voix)
Tristan Jego ((NPA Révolutionnaires) : 0,00% (0 voix)

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

1 Commentaire

  1. Moulin

    les socialistes sont les pires rt maintenant ils couchent avec les islamistes

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mardi 16 juillet

Sainte Elvire


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…