Par Marco Polisson

Exclusif. Le bar emblématique de la place Maréchal Lyautey va voir débarquer mi-décembre un nouveau propriétaire.

Trois ans après sa vente par son créateur Albert Dray – désormais installé à l’Affaire à suivre – à Pépine et Aurélien Liveneau, ce dernier a décidé de transmettre le flambeau à Benjamin Lavorel et Sylvain Auclair. « On arrive à la fin de l’histoire du Café du Pond. Il faut le refaire entièrement, changer de concept, et donc repartir pour 7 ans. Hors ce n’est pas mon fonctionnement. » Parmi les candidats à la reprise, le patron du « République » a sélectionné Benjamin Lavorel qui récupère les clés le 20 décembre 2019.

« Je voulais déjà racheter cette affaire il y a trois ans, mais Aurélien et Pépine m’avaient devancé. » raconte Benjamin. « C’est un super emplacement à développer » poursuit l’entrepreneur qui ne compte pas débaptiser cette institution. Un gros travail de lifting sera effectué durant l’hiver, aussi bien pour l’intérieur que pour la terrasse qui devrait être opérationnelle en mars. Et comme cette affaire nécessitait un visage connu, Benjamin et Sylvain ont choisi d’en confier les clés à son complice de la grande époque du Bus Café : Wilfried Drevon-Balas, dont le retour sur la scène lyonnaise nous ravit.

Fin d’année en fanfare pour Benjamin et ses associés qui, outre le Café du Pond, ont signé hier le rachat du Selcius (Confluence) aux frères Larose et s’apprêtent à investir le Comptoir de l’Est (Gare des Brotteaux).