La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a exprimé vendredi dans un communiqué sa "profonde émotion" après le décès, dans la nuit de jeudi à vendredi, en Isère, de deux policiers percutés par un chauffeur de camion qui conduisait en état d'ébriété.

 

Mme Alliot-Marie "exprime sa profonde émotion après le dramatique décès de deux policiers" et "adresse ses plus sincères condoléances aux familles, aux proches et aux collègues" de ces policiers avec une "pensée toute particulière pour les policiers du commissariat de Vénissieux (Rhône)" où étaient affectées les deux victimes. La ministre "assure que toute la lumière sera faite sur les circonstances du drame". Les deux policiers, âgés de 24 et de 29 ans, circulaient à moto lorsqu'ils ont été mortellement percutés vers 4H30, près de Vienne (Isère) par un chauffeur de camion qui conduisait en état d'ébriété, selon la police. Les premières analyses ont montré que le chauffeur, qui n'a pas été blessé lors de l'accident, conduisait avec un taux d'alcoolémie de 0,42 mg par litre d'air expiré, supérieur au taux légal autorisé de 0,25 mg. Le chauffeur a été placé en garde à vue dans les locaux de la CRS de l'autoroute du Rhône.