01.jpg Photos © Fabrice Schiff

 

 

Par Marc Polisson

 

C’est à deux pas de la place Jean Macé que les pelleteuses et grues du groupe Cardinal sont entrées en action pour édifier l’hôtel-concept de Serge Trigano et Cyril Aouizérate en collaboration avec Philippe Starck.

 

02.jpg C’est un carton plein à Paris. Sur les conseils de Séverine Maisonneuve, nous avons séjourné, il y a plusieurs mois, dans le premier Mama Shelter qui a ouvert ses portes dans le 20ème arrondissement. Difficile à résumer, mais c’est branché tout en restant très accessible. Très design mais pas glacial. On s’y sent bien, un peu comme à la maison. Ce concept hôtelier a été imaginé par l’ancien patron du Club Med , précurseur dans « le tourisme des villes » et Cyril Aouizérate – philosophe et urbaniste qui ont laissé carte blanche au designer Philippe Starck. A l’image de l’établissement parisien, le Mama Shelter de Lyon (5ème établissement de l’enseigne en projet), réalisé par le groupe Cardinal , proposera un lieu de vie (154 chambres, bar, restaurant) plutôt haut de gamme (3*) avec une politique tarifaire attractive. Son ouverture est prévue fin 2013.

 

03.jpg La pose de la première pierre a rassemblé 170 personnes autour des initiateurs parisiens du projet accueillis par le promoteur Jean-Christophe Larose et Gérard Collomb. Devant un parterre de personnalités du monde politique, économique et touristique, le patron du groupe Cardinal a rappelé que le partenariat public-privé sur lequel il a fondé sa réussite est basé « sur   une complémentarité et non sur une complicité  ». Très en forme, le sénateur-maire de Lyon a embrayé sur ce thème qui lui est cher – surtout quand il est attaqué – assumant totalement ses choix sans jamais se désolidariser de ses « 13 amis ». «  L’argent public est rare, il doit servir de levier. A la Confluence, au Carré de Soie, on a été capable d’associer initiative privée et incitation publique. Cette ville se construit avec ceux qui bougent, qui vont de l’avant. Personne ne se retrouvera sur la touche  » glisse-t-il, amusé. Un clin d’œil subliminal à destination du mécène de Lyon Cap et du microcosme.

 

La projection diapos, c’est maintenant !

 

 

13, rue Domer – Lyon 7 Mercredi 7 septembre 2011

 

 




Introduction -
1
-
2
-
3
-
4
-
5
-
6
-
7
-
8
-
9
-
10
-
11
-
12
-
13
-
14
-