Photo © DR

Le cabinet du président de la République a signifié son refus au PDG du cirque Pinder Gilbert Edelstein, mardi 8 janvier 2013, par voie de missive.

« Autant il était légitime de vous fournir la possibilité de déposer un recours contre l’arrêté préfectoral demandant l’euthanasie, autant il n’appartient plus au gouvernement d’intervenir dans le déroulé de la procédure judiciaire » , écrit la directrice de cabinet de François Hollande.

Il appartient désormais au Conseil d’Etat, qui examine le pourvoi en cassation déposé par Gilbert Edelstein, de se prononcer sur le sort des deux éléphantes du parc de la Tête d’Or, qui seraient porteuses du gêne de la tuberculose.

L’arrêté préfectoral d’abattage du 11 décembre 2012 a été confirmé par le tribunal administratif de Lyon le 20 décembre 2012.