aberlour1.jpg Par Jean-Jacques Billon

 

« Jamais d’eau sans whisky, jamais d’Aberlour sans eau. »  En suivant la règle établie par Douglas Cruickshank, maître distillateur de la vénérable maison Aberlour, les amateurs de « single malt » qui ne le sauraient pas encore (on en connaît)  découvriront le secret  de la dégustation d’un grand whisky.

 

 aberlour2.jpg L’ajout de quelques gouttes d’eau fraîche atténue la brûlure de l’alcool tout en faisant ressortir les arômes. Mais attention, de l’eau pas des glaçons qui anesthésient les papilles ; et exclusivement une eau de source au goût le plus neutre possible. Ainsi les privilégiés invités au rendez-vous du terroir écossais et de la gastronomie tricolore,  proposé  à l’occasion de la Saint-Hubert par la maison Aberlour , chez Guy Lassausaie  à Chasselay, ont-ils eu doublement l’eau à la bouche. D’une part en y dégustant dans les règles de l’art des whiskies prestigieux, d’autre part en savourant les plats auxquels Guy Lassausaie avait choisi de les associer ce soir-là. Accord parfaits bien sûr entre le généreux Aberlour A’Bunadh que le non moins généreux Jean Burdy (Groupe Pernod), avait sorti de sa cave personnelle pour régaler ses invités et le filet de perdreau rôti, cuisse confit au poivre de Séchouan . Alliance plus que parfaite également entre le rare Aberlour James Fleming Reserve et un magistral lièvre de Beauce à la royale, purée de coing acidulée et légumes d’automne … Sans oublier de saluer la performance à priori plus délicate encore accomplie par Guy Lassausaie autour de l’Aberlour 15 ans cuvée Marie d’Ecosse , souverain avec le suprême de barbue vapeur, crème iodée, tartare d’huîtres et  saint Jacques fumée : un feu d’artifice !

 

Une expérience unique ! Pas tout à fait, heureusement, puisque Guy Lassausaie se propose en effet de servir ce menu d’exception, où les vins sont remplacés par ces nectars du terroir écossais, pendant toute la durée de la saison du gibier. Sur réservation, à partir de quatre convives. Vraiment unique à Lyon en revanche, le flacon du millésime 1967 que vient de sortir la maison Aberlour. Dans son coffret-gibecière, avec deux verres et un doseur en cristal Saint Louis, il est en vente à la boutique Whisky Lodge, pour la bagatelle de 9000 euros ! Bouteille d’eau – écossaise- comprise.  Avis aux collectionneurs !

 

Restaurant Guy Lassausaie 1, rue de Belle Cise 69380 Chasselay Tel 04 78 47 62 59