Par Laura Noailly

 L’Agence de développement Économique de la Région Lyonnaise (Aderly) continue de renforcer sa contribution au dynamisme de l’économie au sein de la Métropole lyonnaise, avec un nombre d’entreprises implantées en hausse de 12,5% par rapport à l’année dernière.

Invités à prendre place dans les espaces de coworking du Grand Hôtel-Dieu, David Kimefeld (président de la Métropole de Lyon), Emmanuel Imberton (président de la CCI de Lyon) et Jean-Charles Foddis (directeur exécutif de l’Aderly) ont évoqué les nouveaux chiffres de l’année 2018. Et ils sont plutôt encourageants.

Demeurer attractif pour les entreprises

Avec plus de 2 553 emplois programmés sur trois ans et 116 entreprises d’ores et déjà implantées sur notre territoire, la Métropole de Lyon a confirmé, en 2018, son pouvoir d’attraction, qu’elles soient locales, nationales ou internationales, à en juger la hausse (de l’ordre de 8,5%) de sociétés à capitaux étrangers. Alors que la Métropole se révèle de plus en plus séduisante pour les entrepreneurs, le défi de l’Aderly reste la valorisation de ses atouts, en améliorant toujours un peu plus la qualité de vie de la Métropole pour demeurer compétitif et attractif de manière pérenne. « Il faut faire en sorte que la qualité de vie, pour attirer les talents dans cette Métropole, soit encore au rendez-vous dans les années qui viennent », s’est exprimé David Kimefeld.

Aderly s’étend sur la Loire

A titre d’exemple, l’ouverture de l’incubateur H7 en avril, le lieu totem de Lyon French Tech, va être un moment extrêmement fort. Il ouvrira ses portes à 50 start-ups avec l’objectif d’en accueillir 80 d’ici la fin de l’année et de faire de ce lieu le « hub de l’innovation par le numérique ». Terreau fertile pour de nombreuses entreprises, la Métropole de Lyon n’entend donc pas se reposer sur ses lauriers. Dans ce sens, Aderly a entrepris, pour l’année 2019, l’élargissement de ses territoires d’action à une partie du département de la Loire où déjà 6 entreprises ont été implantées cette année.

Les transports, un sujet moteur

D’après le président de la CCI Lyon, Emmanuel Imberton, le sujet des déplacements urbains et des transports en commun est également un point clé de l’attractivité de la région lyonnaise dû à une forte appétence des chefs d’entreprise pour ce secteur. « Il faut qu’on soit conscient de nos atouts, mais pour autant, il ne faut pas s’endormir sur nos lauriers, il faut continuer à aller de l’avant », a complété David Kimefeld. Ces éléments réunis, le rayonnement de Lyon sera alors en bonne voie pour briller davantage dans les années futures.