Par Morgan Couturier

C’est un brin déçu que la saison actuelle n’ait pas pu aller à son terme que Yann Roubert a dessiné les contours de la saison prochaine. Fort de la confiance emmagasinée, le président du club lyonnais l’assume, l’an prochain, il espère jouer le titre.

Le masque protège, mais il ne cache pas tout, surtout quand différents sentiments traversent l’esprit. Ainsi aurait pu être décrit Yann Roubert, qui malgré la satisfaction de parler rugby, avait du mal à cacher sa frustration, au moment de retrouver la pelouse inanimée du Matmut Stadium pour évoquer les ambitions prochaines du club lyonnais.

« J’aurais préféré parler d’une éventuelle demi-finale. On est triste de ne pas être allé jusqu’au bout. Gageons que la frustration décuplera l’envie. On est très attaché au fait de continuer à avancer, à progresser », a-t-il fini par lâcher, de manière à tourner la page.

Un recrutement ambitieux, à l’image de la pépite australienne Izack Rodda

Le rideau est tombé, place à la saison prochaine, où malgré un budget en baisse, lié aux diverses économies faites par le club, le LOU Rugby ne souhaite pas revoir ses ambitions à la baisse. Mieux, l’envie de jouer le titre est formelle. « On a de plus en plus de talents.

On est sur plus de stabilité et une certaine forme de stabilité », a décrit le président, particulièrement satisfait de son recrutement. Outre les noms déjà annoncés (Mathieu Bastareaud, Léo Berdeu, Colby Fainga’a et Joe Taufete’e), Yann Roubert s’est également réjoui d’attirer le troisième ligne toulousain Gillian Galan et la pépite australienne, Izack Rodda, cinq matchs au compteur des Wallabies.

À cette liste devrait prochainement s’ajouter l’ancien Clermontois Rémy Grosso, dont le recrutement devrait, selon nos informations, être officialisé en juillet, alors que la venue de l’international anglais Maro Itoje avait, un temps, été espérée. Mais toujours selon nos informations, la crise étant passée par là, son recrutement a été abandonné, en dépit de discussions entamées avant le confinement.

Le LOU affrontera le Racing, vendredi 21 août en match amical à Bourgoin-Jallieu

Afin d’éviter la concurrence du Tour de France, le LOU pourrait débuter à domicile le 5 septembre

« Ça nous fait un recrutement ambitieux qui nous donne des espoirs pour la saison prochaine », soutient le club. De quoi donner envie aux supporters et aux abonnés revenir au stade, alors que les Lyonnais ont annoncé la mise en place d’un nouvel abonnement en virage, facturé… 69€, soit « moins de 5€ par match ».

De la même manière, les abonnés s’estimant lésés par la fin anticipée du championnat pourront bénéficier d’un avoir, matérialisé par « un cadeau et 4 places à utiliser la saison prochaine ». « Revoir des images de fêtes, une Matmut Stadium plein », tel est le rêve du LOU et de ses dirigeants.

Voué à débuter le 5 septembre, le Top 14 pourrait les contenter dès la première journée, de manière à éviter les doublons avec les cyclistes du Tour de France. En attendant, les Rouge et Noir n’attendent qu’une chose : passer la ligne et lever les bras !