Par Morgan Couturier

À deux mois de la reprise du championnat, le LOU Rugby était de retour aux affaires, ce mardi 13 juillet. Une reprise ambitieuse, censée mener les Lyonnais vers les premières places. Et plus, si affinités.

Alors qu’août pointe le bout de son nez, emmenant avec lui de nombreux Lyonnais sur le chemin des vacances, le LOU Rugby, lui, a déjà fini les siennes. Le voilà de retour au bureau, un mois après l’avoir quitté sur une probante victoire face à Agen. Mais avec une frustrante 9e place emportée dans sa valise, le club lyonnais entend vite tourner la page et enfiler les crampons pour se projeter vers de meilleures destinations.

Les premières séances d’entraînement avalées, l’entraîneur Pierre Mignoni l’a d’ailleurs affirmé, son équipe aspire à bien figurer, en championnat comme en coupe d’Europe, où l’attendent les confrontations de Challenge Cup.

Xavier Mignot et le LOU Rugby retrouveront Clermont pour la première journée.

« La meilleure équipe que l’on ait jamais eu »

« On veut jouer sur les deux tableaux », a-t-il assumé, à deux mois d’une première levée emmenant ses hommes batailler à domicile contre Clermont (le 4 ou 5 septembre prochain). En attendant, voilà ses hommes obligés de reprendre la route des terrains d’entraînement, avec « énergie et appétit ».

Et même si quelques hommes, retenus par devoir national, manquent encore à l’appel, le LOU Rugby est déjà en ordre de marche, son programme l’amenant à faire étape au Chambon-sur-Lignon, du 2 au 6 août, avant d’entrer dans un triptyque de rencontres amicales, face à Aix-en-Provence (le 14 août), Toulouse (le 21 août) et La Rochelle (le 28 août).

Retrouver le soutien du public et des partenaires

L’occasion d’intégrer les sept nouveaux, de tisser des liens et de peaufiner ce que le président Yann Roubert considère comme « le plus bel effectif que l’on ait jamais eu au LOU Rugby ». Mais alors que sonnent les premiers jours de la rentrée, seul le temps dira si les joueurs lui donnent raison.

De son groupe, le commandant de bord, Pierre Mignoni, en est lui déjà satisfait, prêt à embarquer, après s’être attaché à réduire les manques de son équipe. « Le club a continué de grandir, d’avoir la meilleure équipe possible. Je veux des joueurs beaucoup plus acteurs, beaucoup plus responsables. Et ça, il faut le montrer sur le terrain », a-t-il exposé, le regard déjà tourné vers le retour à la compétition et son frisson du résultat.

Privé d’une telle sensation depuis près d’un an, le public saura l’épauler dans une si belle entreprise, son retour étant « très attendu », des Rouge et Noir, forcés de batailler depuis près d’un an, dans une arène vide d’ambiance et d’encouragement. « On a tous envie et besoin de se retrouver. On a un manque terrible, parce que les matchs, ce ne sont  que des moments de partage », a d’ailleurs confirmé le président Yann Roubert, non sans un clin d’œil au passé et à ses quelques défaites enregistrées dans une forteresse du Matmut Stadium autrefois imprenable.

L’histoire ne dira jamais si l’ardoise de ces échecs se serait effacée avec une meute au complet, mais ragaillardi par le retour probable de ses supporters et de ses partenaires, le LOU entend déjà se remettre au travail. Puis retrouver les sommets. À plus forte raison en cette saison 2021-2022, où le diffuseur officiel du championnat (Canal+, nldr) promet une exposition en prime time, le samedi comme le dimanche. Raison de plus pour briller. Être encouragé. Et surtout, pour gagner !

Effectif LOU Rugby 2021/2022
Arrivées : Jérôme Rey (Grenoble), Sébastien Taofifenua (Toulon), Guillaume Marchand (Toulouse), Romain Taofifenua (Toulon), Beka Saghinadze (Aurillac), Lima Sopoaga (Wasps) et Tavite Veredamu (Rugby à 7),

Départs : Izack Rodda (Western Force, AUS), Patricio Fernandez (Perpignan), Maxime Profit (Aurillac), Rudy Wulf (Toulouse), Jonathan Wisniewski (Retraite), Sami Zouhair (Valence-Romans), Jérémie Maurouard (Montpellier), Rémy Grosso (Retraite), Gillian Galan (Retraite), Alex Tulou (Non conservé), Clément Ric (Non conservé), Virgile Bruni (Non conservé).