Téléphérique écolo à Lyon. Plus que quelques jours pour s’opposer au projet

26 août, 2021 | POLITIQUE | 6 commentaires

Par Morgan Couturier

Alors que la bataille contre le téléphérique dans l’Ouest Lyonnais se perpétue, l’association « Touche pas à mon Ciel » poursuit sa campagne de sensibilisation contre le projet. D’autant que l’enquête lancée par le Sytral se termine le 3 septembre prochain.

L’été n’a pas effacé les maux. Les quelques chaleurs aoutiennes ne sont pas parvenues à faire fondre la fronde. La réalité de la rentrée autant que du projet s’est, en effet, chargée de raviver les mémoires, et d’alerter de la menace approchante. Pour cause, le téléphérique à Lyon est toujours programmé pour 2025. Et ses dessins pour demain. Raison de plus pour les animateurs de l’association « Touche pas à mon Ciel » de redoubler d’énergie, alors que les récentes conférences aménagées par le Sytral ont laissé poindre peu de rebondissements.

Alors que le tracé dudit projet a prévu de décapiter quelques bois, les défenseurs de l’Ouest Lyonnais entendent donc s’accrocher aux dernières branches. Non sans une stratégie bien ficelée. En quatre temps. Le premier a déjà été entamé, à l’aube des vacances. Mais ce qui devait être une phase d’écoute et de réunions avec les divers opposants n’a trouvé pour l’heure, ni échos ni relais. Même la mise en place de garants du processus de concertation préalable, validés en haute sphère par la commission nationale du débat public et sa présidente, Chantal Jouanno, ne semble rien n’y faire.

Le contenu des prochaines concertations fixé en fonction des enquêtes du Sytral

Reste que les personnes désignées (Claire Morand et Jean-Luc Campagne, ndlr) ne semblent pas d’humeur à rendre les armes. Mieux, ils appellent à saisir les quelques munitions restantes à disposition, que sont les pétitions, les mails circonstanciés (à lignecablefrancheville@sytral.fr) ou une plus simple et efficace réponse à l’enquête proposée par le Sytral jusqu’au vendredi 3 septembre 2021. Ce délai passé, les modalités des prochaines concertations seront alors fixées en conséquence, sans grande promesse d’améliorations.

Dépendantes « des contenus de la phase d’écoute », ces rencontres pourraient ainsi permettre aux écologistes d’entériner leurs ambitions. Une possibilité hautement probable au regard des derniers événements. Preuve en est, l’association « Touche pas à mon Ciel » s’attache d’ores et déjà à un ultime espoir. Celui d’une enquête publique, dont les contours seraient alors dévoilés à l’hiver prochain. D’ici là, les jours sont comptés. Comme pour les célébrations des vacances, ceux-ci devraient rapidement défiler, quand la menace elle, se rapprocherait dangereusement.

> Plus d’infos sur www.touchepasamonciel.fr

 

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

6 Commentaires

  1. vinoc

    Ça attirerait les touristes ! Et c’est bien plus écolo que de percer plusieurs km sous là Roche…

    Réponse
  2. Flanagan

    C’est donc la même chose que pour le vaccin COVID : les opposants font beaucoup de bruit mais au final, ils sont ultra-minoritaires XD

    Réponse
    • Anonyme

      Ah non je ne crois pas. Tout l ouest est opposé à ce projet.

      Réponse
    • Toche

      Les blaireaux d ecolos ne font que pourrir notre belle ville. Ils savent qu aux prochaines élections, ils vont prendre une raclée mémorable, alors ils saboteur tant qu ils peuvent….
      De plus ils n ont d écolo que le non, ce sont tous des récupérés qui ne pouvaient pas avoir de bonne places ailleurs.
      Profitez, ça ne durera qu un temps…
      S ils lancent le projet absurde du téléphérique, il sera stoppé dans 3 ans. Donc inutile de nous les briser avec vos sornettes, faites du vélo sur les pistes déplorables et non entretenues que non avons, et allez dans vos wc secs, pleins de microbes. Sur ce, bonsoir.

      Réponse
    • Toche

      Il n y a pas de différence, l’écologie et les anti vaccin sont des blaireaux !!!!

      Réponse
  3. Combier

    Je suis contre ce projet, arrêtons de vouloir aller toujours plus vite, plus loin, laissons le temps au temps. Encore un truc qui va demander de l’énergie. Première question ‘es ce vraiment necessaire’.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

lundi 26 février

Saint Nestor


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…