Par Morgan Couturier

Fraîchement élue à la mairie de Craponne, avec quelque 50% des suffrages, l’ancienne adjointe à l’Economie s’habitue doucement à sa nouvelle fonction d’édile. Confortée par une équipe soudée, l’élue souhaite tourner la page Galliano et dessiner un nouveau cap pour sa ville.

« Maman, c’est qui la dame ? ». La scène prête à sourire, mais lorsqu’un jeune Craponnois interpelle sa mère sur l’identité de Sandrine Chadier, celle-ci traduit un fait : depuis le 28 juin dernier, Craponne avance avec un nouveau visage à sa tête. Plus féminin, plus souriant, mais aussi moins connu qu’Alain Galliano qui, après 31 ans d’exercice, n’a pas daigné refermer le livre de sa mandature par une passation de pouvoir en bonne et due forme.

Qu’importe le flacon, depuis une semaine, l’écharpe tricolore vient bien habiller Sandrine Chadier, dont la promesse d’un nouveau cap, a su conquérir les électeurs locaux. « Je n’ai pas encore réalisé », confie-t-elle, à peine imprégnée de son nouveau titre, dont l’écriture de l’intitulé vient même chatouiller l’esprit de cette quinquagénaire soucieuse de son image. « La maire, je n’aime pas, ça fait mère supérieure. Officiellement, mon titre, c’est Madame le Maire », plaisante-t-elle.

Alain Galliano absent le jour de son intronisation par le conseil municipal

Tout est question d’habitude pour cette responsable régionale d’une société américaine dédiée au secteur médical, qui deux semaines après son élection, peine encore à se remettre de l’émotion procurée par un tel succès. « Ce fut un moment très intense. Ça a été très émouvant pour moi », se souvient l’édile, elle dont la prestance en faisait une élue toute désignée pour ses collaborateurs et sa famille.

« C’est mon équipe qui a considéré que pour passer derrière Alain Galliano, il fallait surtout une tête féminine. Le deal, c’était d’avoir un accompagnement fort de mon 1er adjoint, François Pastré. C’est aussi un projet familial. Ce sont eux qui m’ont le plus poussée, surtout mes enfants », décrit-elle.

« Mes premières mesures : soutenir la relance économique auprès des entreprises »

Forte de ce soutien et de la reconnaissance de 50% des habitants, Sandrine Chadier se dit désormais prête à tracer sa route et ragaillardir une ville souvent raillée par les Lyonnais. « C’est une belle aventure, mais il y a beaucoup à faire quand même », poursuit-elle. Forcément attendue, la conseillère métropolitaine entend respecter ses promesses.

Et comme toujours, le plus tôt est le mieux, si bien que dans les semaines à venir, l’édile promet de soutenir la relance économique et l’investissement, en privilégiant les commandes publiques locales, mais aussi d’aider les associations, les jeunes, avec l’extension du dispositif « Cap Jeunesse » ou encore de bâtir un centre médical en centre-ville, dès le 1er trimestre 2021. Le tout en face de son nouveau bureau. Une manière comme une autre de surveiller l’avancée de ses travaux. Et de respecter ses engagements. Le cap fixé, Craponne brigue une nouvelle ère.

ELECTIONS MUNICIPALES 2020

Les résultats du second tour :

  • Sandrine CHADIER (DVD) : 1463 voix – 50%
  • Véronique HARTMANN (EELV) : 883 voix – 30,18%
  • Elisabeth PIGAT (DVC) : 580 voix – 19,82%

Les résultats du premier tour :

  • Sandrine CHADIER (DVD) : 1324 voix – 44,87%
  • Véronique HARTMANN (EELV) : 920 voix – 31,18%
  • Elisabeth PIGAT (DVC) : 707 voix – 23,96%