Près de Lyon. La Ville de Saint-Genis-Laval privée de sa Cité des arts du Cirque par les écologistes

6 mars, 2021 | POLITIQUE | 7 commentaires

Par Marco Polisson

Pour le monde de la culture lyonnais, à chaque jour suffit sa peine. Le lendemain de l’amputation du budget de l’Opéra de Lyon, c’est au tour de la commune de Saint-Genis Laval de subir le sectarisme de la majorité écolo-gauchiste à la Métropole.  Un nouvel épisode de la série #Lyonécolo.

C’est au détour d’une brève conversation que Marylène Millet, maire de Saint-Genis-Laval, a découvert le pot au rose, hier. Dans le rôle de la cafteuse, Béatrice Vessillier, vice-présidente EELV de la Métropole qui lui annonce comme une fleur que le projet d’implantation de la cité des arts du cirque sur lequel sa commune travaille depuis 10 ans est abandonné. Et de sortir de son chapeau, l’existence d’une « étude d’impact révélant des éventuelles problématiques environnementales sur le site du Vallon des hôpitaux ».

La maire de Saint-Genis-Laval, et l’ensemble de son conseil municipal, opposition comprise, « s’étonnent de cette décision unilatérale »… aux forts relents politiciens, les Saint-genois ayant choisi un édile de droite pour succéder au centriste Roland Crimier en juillet dernier après avoir balayé la liste écolo-gauche (17,78% des voix au second tour).

« Depuis 2017, la commune de Saint-Genis-Laval tisse des liens forts avec la compagnie MPTA/Festival Utopistes et l’école du cirque de Lyon via le théâtre municipal, La Mouche. Que ce soit par la diffusion de spectacles en salle et aussi en extérieur, notamment au parc de Beauregard, par l’organisation d’ateliers de découvertes ou le soutien aux créations professionnelles, notamment régionales, c’est toute une programmation qui s’articule autour des arts du cirque.

La compagnie MPTA/Festival Utopistes et l’école de cirque de Lyon travaille, depuis plus de 10 ans, sur un projet de création d’une Cité des arts du cirque qui soit un équipement dédié à toute la filière du cirque, de la pratique amateur locale à la création professionnelle internationale. Ce type d’équipement fait cruellement défaut en Métropole alors que le nombre de pratiquants est très important. Jusqu’en 2019, même si l’État et la région Auvergne-Rhône-Alpes montraient de l’intérêt pour le projet, les porteurs de la Cité des arts du cirque n’avaient pas de perspectives d’ancrage géographique.

En 2019, l’occasion du développement d’un « nouveau quartier » à Saint-Genis-Laval, le Vallon des hôpitaux, ainsi que la forte dynamique partenariale entre le théâtre de Saint-Genis-Laval et les porteurs du projet ont encouragé les élus de la commune à accueillir une réunion de concertation réunissant, autour des porteurs du projet, la DRAC, la Région, la Métropole de Lyon et la ville de Lyon. Ensemble ils ont lancé et cofinancé la première phase de l’étude de faisabilité du projet en vue d’une implantation à Saint-Genis-Laval. Ensuite, deux comités techniques ont été organisés en 2020, au printemps et à l’automne. »

D’où l’apparente incohérence de cette décision des écologistes qui ressemble fort à une punition politique. Le projet encore évoqué lors du conseil de la métropole de janvier 2021 va être fléché sur une commune écolo-compatible. Mais le combat des Saint-Genois ne fait que commencer. « En dépit des orientations du nouvel exécutif à la tête de la Métropole de Lyon, la ville de Saint-Genis-Laval entend poursuivre la structuration de son projet culturel avec ses partenaires et fortifier l’axe de son projet dédié aux arts du cirque. » Fin du premier acte… rien n’est joué !

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

7 Commentaires

  1. Toche

    Ras le cul des écolos arrières et incompétents

    Réponse
    • Marie Laure Aure

      Je suis d’accord…il faut d’ores et déjà les destituer aux prochaines élections.. ils sont tristes, amers, …

      Réponse
  2. sonia

    EELV, c’est une sorte de RN avec du greenwashing

    Réponse
  3. Anonyme

    Mais n’importe quoi, c’est un ramassis de mensonges, vous devriez avoir honte !!

    Réponse
  4. Balth

    Une décision pragmatique et de bon sens

    Réponse
    • EDCSP

      Le bon sens est il de s’installer maintenant sur Venissieux, à moins de 2kms d’une autre école de Cirque ?

      Réponse
  5. EDCSP

    La cité internationale des arts du cirque s’Implanterait maintenant sur Vénissieux Grand Parilly.
    Lieu choisi sans la concertation des Ecoles de Cirque déjà sur ce secteur.
    Cette nouvelle implantation est une aberration. Il manquerait des équipements sur le territoire c’est pour cela qu’ils vont s’installer à mois de 2kms d’une autre école de cirque qui existe depuis plus de 10 ans.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

vendredi 12 avril

Saint Jules 1er


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…