Texte : Franck Girardet. Alors que l’Olympique Lyonnais a perdu trois points et une partie de ses espoirs d’être européen hier soir à Brest (score final 2-1), son cours de bourse ne suit pas la même trajectoire. Décryptage.

Le titre d’OL Group connait aujourd’hui un rebond assez spectaculaire avec une hausse de 10,55% et surtout un volume de titres échangés de 97 788 pour cette seule journée du 21 avril 2022 alors qu’il était sur les 5 derniers jours sur des volumes de 3 264 titres échangés le 13 avril, 1 222 titres le 14 avril, 9 347 titres échangés le 19 avril et 1 507 titres échanges sur la journée d’hier le 20 avril.

Selon toute vraisemblance, cette activité inhabituelle serait liée à la parution d’un article publié ce jour sur le site de Bloomberg, annonçant que l’Olympique lyonnais a reçu 6 offres de rachat des parts détenues par IDG Capital et Pathé L’annonce récente et inattendue du départ de ces deux actionnaires et leur intention de céder leurs parts (20% chacun) a, semble-t-il, eu pour effet de réveiller les actionnaires et les investisseurs.

Cette nouvelle intervient alors que la ville bruisse d’une rumeur persistante de vente du club qui serait d’ores et déjà actée… Cette information est à prendre avec d’énormes pincettes car on voit mal Jean-Michel Aulas lâcher son navire, même s’il est en difficulté. Contacté par Lyon People, l’Olympique lyonnais n’a pas souhaité réagir à ce sujet. A suivre de près.