Lyon. Les touchants adieux des enfants de l’universitaire Jean-Claude Pfeffer

1 janvier, 2022 | LES GENS | 0 commentaires

Propos recueillis par Marco Polisson

L’église Saint Pothin était comble, ce jeudi 23 décembre, à l’heure de l’adieu des Lyonnais à l’universitaire Jean-Claude Pfeffer, décédé des suites d’un malaise cardiaque le 14 décembre 2021 en Tunisie, à l’âge de 75 ans.

Dans l’assistance, de nombreux enseignants et anciens élèves de ce maître de conférences renommé qui fut un pilier de l’université Lyon III, créée au début des années 70 de la scission avec Lyon II acquise aux idées de mai 68. Jean-Louis Pfeffer fut l’un des pionniers de cette aventure menée aux côtés des universitaires Jacques Goudet, Henri Roland, Jean Haudry et André Decocq.

En parallèle, il fut l’un des cofondateurs de la Smerra, la Société mutualiste des étudiants des régions Rhône-Alpes et Auvergne qui permit aux étudiants d’échapper au monopole de la MNEF contrôlée par le Parti socialiste. Jean-Claude Pfeffer et ses confrères ont fait de Lyon III l’une des universités lyonnaises les plus réputées. Voici le témoignage de ses enfants Caroline, Renaud*, Gaetan et Benjamin.

La rédaction de Lyon People présente ses sincères condoléances à son épouse Madeleine, ses enfants et petits-enfants.

« Cher Papa,

A l’instant où nous te parlons, nous savons que tu es avec nous.

Nous, nous sommes ta madeleine chérie, tes enfants, tes petits-enfants, toute ta famille.

Nous, nous sommes tes amis, tes copains, tes confidents, tous ceux avec qui tu as mené des combats, souvent politiques.

Nous, nous t’avons tous connu, sous tes diverses et improbables facettes.

Nous, nous sommes là avec toi, autour de toi, car nous avons des souvenirs succulents, drôles, profonds ou potaches avec toi.

————

Au-delà de l’amour et de l’amitié, ce que nous partageons avec toi, ou plutôt ce que tu as partagé avec nous, ce sont les valeurs.

Et ces valeurs, elles sont essentielles à tes beaux yeux bleus.

Ces valeurs, ce sont : la générosité, la fidélité, la loyauté, l’amitié, la fiabilité, l’esprit de famille, la constance, l’ouverture aux autres… et bien sûr, le travail.

Toute ta vie, ces valeurs t’auront donné l’envie de faire le tour du monde pour les partager à travers la planète et les civilisations.

Tu les auras partagées, avec ton élégance et ta culture, évidemment auprès de nous tes proches, mais aussi avec des milliers d’étudiants, notamment à l’Université Jean Moulin Lyon 3 que tu avais fondée, tout comme la Smerra, avec tes copains de la corpo et de la famille de droite.

Etudiant rebelle, à contre-courant de mai 68, c’est là que tu t’es forgé. Rejetant la pensée unique.

—————

Ces valeurs, tu les auras partagées avec ta famille, en nous donnant la carte et la boussole qui permettent d’aller de l’avant.

Quelle que soit la direction, aller de l’avant. Librement et en responsabilité.

Tu les as partagées aux côtés de ton frère adoré, Roland, mais aussi avec tes amis grâce à ton goût des retrouvailles et des fêtes.

Nous avons tous profité de ton goût de recevoir, de manger beaucoup, à toute heure, de boire bon, de ces grandes fêtes dont tous nos copains ont profité : à Chaussan, notre maison familiale, à la montagne où tu reposes, en vacances, mais aussi dans les bars de Lyon, où nous, tes enfants, sortions munis de ta carte bleue, la JCB, pour arroser allègrement et enivrer tous nos amis avec ta généreuse et insouciante approbation.

————-

Tu étais une bête de travail et c’est aussi à travers celui-ci que tu transmettais inlassablement quelques fondamentaux : la besogne, l’audace, le risque et la fierté du travail bien fait.

Tu aimais chercher, comprendre, découvrir et, au-delà, tout pouvait t’émerveiller : le talent d’un chef restaurateur, le regard malicieux de tes petits enfants, un morceau de musique, une tenue élégante, un poème, un tableau ou mieux… un paysage fabuleux.

Tout pouvait donner lieu à une émotion, une passion et donc à un de tes innombrables superlatifs.

—————-

En nous, tes enfants, tu as placé toutes ces valeurs. Tu as toujours exigé de nous, de profiter de la vie et de faire des choix.

Nous avons tant de souvenirs, de moments magiques avec nos parents : le tour des Etats-Unis, les vacances et les voyages, les débats à n’en plus finir, les grandes fêtes de famille et d’amis, les repas délicieux préparés avec affection.

Toujours une bouteille de Chateauneuf du Pape sur la tablée.

Nous suivions tout de toi : ton boulot, ton militantisme, tes ennuis, tes voyages.

Tu nous montrais que tu étais fort,

Mais nous savions au fond de nous, que tu étais plus fragile que tu n’en avais l’air.

Et que tu ne serais pas éternel.

——-

A vous, les copains, les amis, sachez que vous comptiez plus que tout aux yeux de papa et que chaque fois que vous aviez besoin de lui, il était là, qui que vous soyez, d’où que vous veniez.

L’important c’était l’amitié.

Nous vous sommes très reconnaissants de vos messages et de vos nombreux témoignages d’affection, preuve des instants forts que vous avez vécu avec notre père.

Merci aussi de votre présence, de votre soutien et de votre compassion.

———–

A toi, maman chérie.

Il t’habillait de belles tenues et te déshabillait du regard.

Il pouvait être dur quand il voulait te protéger, mais nous demandait constamment la plus délicate attention à ton égard.

Il était heureux et fier de ce que vous avez bâti tous les 2, avec vos valeurs.

Papa, maman, nous ne saurons jamais comment vous en remercier.

Si ce n’est d’être toujours là, avec amour et gaité, à tes côtés, chère maman.

—————

Alors, cher Papa, bon Papa, Jean-Claude, toi que les scouts avaient à juste titre qualifié dans ton enfance de caribou empressé mais curieux, nous savons combien tu étais fier de nous.

Saches qu’à jamais nous sommes fiers de toi, de ce que tu as fondé et de ce que tu as transmis.

Et plus que tout, nous nous souvenons de tes expressions et de ton rire d’enfant.

Nous t’embrassons de toutes nos forces et nous t’aimons de tout notre cœur. »

 

* Renaud Pfeffer est maire de Mornant et vice-président de la Région Auvergne Rhône-Alpes

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

dimanche 14 avril

Saint Maxime


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…