Les bons plans des stars à Lyon. Caroline Garcia : Lyon, la capitale de sa gastronomie

23 février, 2022 | LES GENS | 0 commentaires

Texte Morgan Couturier. Dans une saison tennistique ultra-exigeante, Caroline Garcia profite de la moindre accalmie pour revenir sur ses terres, à Lyon. Quelques jours précieux, que la joueuse met à profit pour se ressourcer et profiter des charmes d’une ville qu’elle arpente avec gourmandise.

C’est là un instant exquis, autant par le parfum du lieu que par la rareté d’un tel instant. Ils se comptent par petites poignées, c’est vrai, dans une saison où compétition rime rarement avec Lyon. Et pourtant, dans un dédale de sollicitations, Caroline Garcia est bien là. Loin des terrains, mais au cœur de sa ville. Rue Constantine pour être exact, où au petit matin, l’arôme émanent des pâtisseries de Chez Grégoire se propose d’éveiller ses papilles.

Un petit encas, ou plutôt un péché mignon, pour la tenniswoman, attirée par ces friandises sans gluten signées Grégoire Vandenesch, devenu proche de la championne, au fil d’un amour réciproque pour ces plaisirs sucrés.

« J’ai commencé à connaître Grégoire sur Internet, où il proposait ses recettes. Quand il a ouvert sa boutique (en 2019, ndlr), on s’est retrouvé sur de nombreux points. Comme dans le sport, si tu veux faire les choses bien, il faut faire des sacrifices. Et quand Grégoire a ouvert sa boutique à 25 ans, il lui fallait plein d’ambition », relève-t-elle, ravie de retrouver une maison où la dégustation d’un Paris-Brest (son dessert favori), ravive quelques souvenirs. À l’image de cette rencontre soudaine, un matin de dimanche tout tranquille, au cours duquel la joueuse s’était rendue en coulisses, curieuse de découvrir l’envers du décor.

 

« Profiter entre les entraînements »

« On s’était retrouvé à 5 heures du matin pour faire des chouquettes », se remémore-t-elle. Ce n’était alors qu’un entracte, la suite se faisant « at home », où la Lyonnaise s’essaye à quelques créations. « Quand je tente de nouvelles recettes, les cobayes, ce sont souvent mes parents », plaisante-t-elle, confirmant un attrait certain pour la gastronomie. « Si j’aime bien cuisiner, c’est qu’à l’époque, le dimanche, c’était LA journée pour préparer en famille, les repas pour la semaine ».

Un instant savoureux aujourd’hui réduit à « trois ou quatre retours sur Lyon dans l’année », contraignant alors la championne à d’inévitables compromis. À l’élaboration d’un agenda ultra chargé. « C’est sûr que la journée est minutée. Il y a énormément de personnes que je veux voir, mais malheureusement, une journée ne fait que 24 heures et la priorité reste de s’entraîner ». De récupérer aussi, Caroline Garcia se refusant à succomber à la frénésie des afters. À juste titre : le corps a ses raisons que ces moments de liberté ne peuvent ignorer.

Alors la Lyonnaise les met à profit pour se balader. Au Parc de la Tête d’Or, au marché de la Croix-Rousse ou dans les restaurants. « J’aime bien découvrir, aller dans des établissements différents », dévoile-t-elle. Mais parce toutes les bonnes retrouvailles ont une… faim, clore un tel passage Chez Gregoire ne peut se faire sans une ultime commande. À emporter ici ou ailleurs. Avec la promesse de revenir. Avec appétit !

SES ADRESSES

Chez Grégoire
« Ici, c’est gourmand, plein de saveurs. On rigole bien, on passe un bon moment », évoque-t-elle à propos de cette pâtisserie sans gluten et sans lait. « J’aime bien pâtisser, alors je lui avais demandé des conseils », poursuit-elle, conquise par quelques chouquettes ».
6, rue Constantine – Lyon 1er

Romain B
À deux pas de la place des Célestins, Caroline Garcia prend parfois plaisir à se faire bichonner par Romain Bourrat et ses équipes. Installé dans un appartement ancien, le salon s’affiche sous un style chic, « à l’abri des regards ». « J’y vais quand j’ai besoin d’une coupe avant de repartir », glisse-t-elle.
1, rue Gaspard André – Lyon 2e

Casa Jaguar
Sur la question, la jeune joueuse va droit au but. Et comme sur le court, le coup est gagnant : « le Casa Jaguar est un lieu incroyable ». Et pour cause, « la cantina tropicale » du restaurant ne laisse pas insensible, autant par ses mets que par la décoration du site.
157, rue Cuvier – Lyon 6e

Brasserie L’Ouest
Difficile d’échapper à la tentation des maisons Bocuse, lorsqu’on est amatrice de bons mets. De temps à autre, la Lyonnaise s’échappe ainsi du côté du quartier de Vaise, pour goûter à la cuisine du chef Charlie Dumas.
1, quai du Commerce – Lyon 9e

 

Restaurant l’Institut
« On y mange super bien. Le chef est devenu un ami, il est passionné de sport. Mais surtout, j’adore le principe, que des étudiants puissent travailler en conditions réelles »
20, place Bellecour – Lyon 2e

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/morgan" target="_self">Morgan Couturier</a>

Morgan Couturier

Le journaliste de Lyon People, c’est bien lui ! En quête de scoops, toute info est la bienvenue !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

samedi 25 mai

Sainte Sophie


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…