Par Agnès Guillaume

Si Nathalie Dessay a fait connaître Lyon dans le petit monde des cantatrices, Héloïse Mas, mezzo-soprano, est le nouveau visage de la scène lyrique.

Ses qualités vocales et scéniques lui ouvrent la porte des rôles emblématiques du répertoire. Et le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon peut s’enorgueillir d’être un incubateur de talents. Les étés de la jeune femme ne sont plus de tout repos.

« Mes ami(e)s doivent accepter mes déplacements, mes faux bonds, mes week-end le jeudi ». Son agent n’a pas de problème pour noircir l’agenda. Un clic sur le site en atteste. On voit Carmen de Bizet, La Périchole d’Offenbach, un Opéra Bouffe qu’elle a interprété en sortant du Conservatoire et qu’elle reprend à l’Odéon de Marseille, et le personnage de Boulotte, la turbulente épouse de Barbe-Bleue.

Une œuvre d’Offenbach mise en scène par Laurent Pelly pour l’Opéra de Lyon. « Le spectacle sera présenté en 2021 à Oman ». Créatrice dans l’âme, curieuse comme elle aime à se décrire, Héloïse Mas ne rêve de rien, mais espère tout pour 2040. AG

Née le 1er avril 1988
Conservatoire Régional du Grand Nancy depuis le primaire
Lycée Claude Gellée à Epinal
DUT de Commerce à Nancy, une année en Italie à Sienne
Parcours : 2010 Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon
2013 Licence d’interprétation et licence de musicologie
2014 Révélation classique ADEMI
2015 Master d’interprétation avec les félicitations du jury
2018 Lauréate du Concours Reine Elisabeth avec Carmen, qui lance sa carrière
2019 Demi-finaliste du concours Opéralia de Plácido Domingo

>Dossier complet « Jeunes décideurs Lyon 2040 » à retrouver dans le magazine Lyon People de septembre 2020