Par Marco Polisson

A un peu plus d’un an des élections régionales, Laurent Wauquiez s’est offert une belle démonstration de force en réunissant 2500 personnes pour sa cérémonie de vœux.

Prenant le contrepied du catastrophisme ambiant, le président de la Région souhaité mettre à l’honneur les talents d’Auvergne Rhône Alpes, comme le champion de ski Antoine Dénériaz qui a créé sa propre marque de ski à Metz Tessy (74) ; Louana Kondo, originaire de Grenoble, récompensée pour son courage par le Prix Marin 2019 ; le chef Anne-Sophie Pic qui a développé le restaurant familial de Valence.

« Nous disposons de tous les moyens pour réussir de façon collective, il n’y a pas de fatalité à l’augmentation des impôts et de l’endettement, en saluant le travail de son premier vice-président. Avec Etienne Blanc, notre travail est de rendre possibles vos actions et d’accompagner vos projets » a assuré le président de la Région AURA qui s’est ensuite projeté sur l’année 2020 dont le temps fort sera l’ouverture du campus du numérique installé à Charbonnières sur le site de l’ancien hôtel de région.

Désirant faire de son fief la région leader en matière d’énergie hydrogène, LW a rappelé son opposition au tout éolien. « Comment protéger notre environnement en altérant nos paysages ? » a-t-il asséné sous les applaudissements de la foule.

Des applaudissements qui ont redoublé quand, en mode surprise du chef, Jérôme Bocuse et le MOF Olivier Couvin sont montés sur scène pour recevoir de ses mains l’étoile d’or de la Région : « Cette étoile, c’est l’étoile du cœur. Celle-là, personne ne viendra leur prendre. Nous avons une grande confiance en eux. Ils vont tout remonter et nous sommes à leurs côtés. Un grand bravo à la Maison Bocuse ! » « Nous relèverons le défi de 2020 » a assuré le fils de Monsieur Paul dans ses remerciements. La Reconquista ne fait que commencer !

Jeudi 23 janvier 2020