Deux ans après avoir accueilli près de 62 000 visiteurs dans ses allées, le salon de l’automobile de Lyon a dévoilé les derniers carrosses mis en vente par les constructeurs automobiles. Une tendance s’est dégagée : la motorisation propre génère de plus en plus de partisans.

L’automobile est ainsi fait, il conduit irrémédiablement aux rêves. Le premier d’entre eux est partagé par bon nombre de passionnés, à savoir s’échapper sur la route au volant d’une supercar. Pas étonnant, dès lors, de voir une Ferrari trôner fièrement place des Lumières, à l’entrée de cette édition 2019 du salon de l’Automobile.

Et pourtant, le rêve dénote parfois avec la réalité du terrain. En cause, la popularité des véhicules hybrides ou électriques, lesquels faisaient dire à Gérard Collomb que cette édition était placée sous « le signe de la mobilité nouvelle et de la motorisation propre » avec en vedette le futuriste concept car DS.

Reste qu’à ce jeu, les différents constructeurs ont rivalisé d’originalités et de nouveautés, sur ce nouvel opus décidément riche en avant-premières, à l’image de la nouvelle série 1 de BMW, de la Mazda CX-30 ou de la nouvelle Audi Q3. Des modèles attrayants qui ne manqueront de titiller les envies de changement des visiteurs, là même où 1600 voitures avaient été vendues il y a deux ans.

 Eurexpo

Mercredi 25 septembre 2019