Texte : Marco Polisson. Le Beaujolais Nouveau, vin primeur réalisé à 95% dans le Rhône, est l’une des fiertés du territoire rhodanien. Son lancement en avant-première a rassemblé plusieurs centaines de personnes dans les grands salons de l’Hôtel du Département.

C’est un vin unique qui possède ses propres qualités. S’il est courant de parler de la fête « du » Beaujolais Nouveau, il en existe pourtant plusieurs sortes. D’abord, deux appellations d’origine contrôlée produisent ces vins primeurs : les Beaujolais et les Beaujolais Villages. Ensuite, ce sont plus de 2 000 vignerons qui cultivent et élaborent ces vins : autant dire qu’il est impossible d’avoir deux cuvées identiques sur autant de domaines.

« Des vignerons qui, avec le gel et la crise sanitaire, ont passé une année difficile » a rappelé Christophe Guilloteau, président du Département. « Il s’agit donc d’un millésime de combat » complèta Philippe Bardet, vice-président de l’Inter Beaujolais, co-organisateur de cette soirée qui n’a rien perdu de sa superbe.

Seule « anomalie » observée cette année, l’absence du maire vert… et de ses adjoints écolo-communistes qui ignorent sans doute que Lyon est la ville des trois fleuves. Mais cela n’a chagriné personne, d’autant plus que Gégé – qui affiche plus de 40 lancements à son effectif – a parfaitement fait le job.

LES ORIGINES DU BEAUJOLAIS NOUVEAU

Pour retrouver l’origine du Beaujolais Nouveau, il faut remonter aux années 1950. Le 11 mars 1951, un arrêté paru au Journal officiel précise que “les producteurs ne sont autorisés à faire sortir de leurs chais les vins de la récolte 1951, bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée, qu’à dater du 15 décembre 1951″. Les vignerons du Beaujolais, qui souhaitent alors vendre leur production plus tôt, s’insurgent immédiatement contre cette publication.

L’Union viticole du Beaujolais demande la possibilité de vendre ses vins « en primeur », avant la date du 15 décembre. Requête acceptée, qui donna naissance au Beaujolais Nouveau. Il faudra attendre 1985 pour que la cuvée arrive tous les troisièmes jeudi du mois de novembre à minuit. Chaque année, la fête prend de plus en plus d’ampleur dans le Rhône, en France et même à l’international.

Hôtel du Département
Mercredi 17 novembre 2021