Texte : Christophe Magnette – Créer une structure, adaptant le droit aux besoins comme à la réalité du quotidien économique”, avec Avril Avocats, Justine Bramard et Olivia Heilpern entendent proposer aux entreprises, une approche globale et opérationnelle, forte de conseils personnalisés.

Nous étions animées par l’envie d’être à l’origine d’un projet à notre image : une structure à taille humaine, mue par une vision (juridique) transversale, mâtinée d’un accompagnement client(s), à la fois individualisé et pragmatique, adaptable et réactif, aux antipodes des protocoles et autres process, trop souvent appliqués de manière mécanique.” Ainsi est né Avril Avocats (au printemps 2022 donc), fruit de la rencontre de Justine Bramard et d’Olivia Heilpern, toutes deux âgées de 34 ans.

Un rapprochement placé sous le signe de la complémentarité : droit des affaires pour la première ; droit du travail pour la seconde. Originaire de Bourgogne, Justine est arrivée entre Rhône et Saône pour entrer à l’EDA de Lyon avant de poursuivre par un master puis par une expérience de dix années au sein de Fiducial, où elle croise la route d’Olivia. Études à Rennes (EDA et DJCE, spécialisation en droit du travail), différents stages (Paris, New-York, notamment), s’ensuit une première collaboration chez Fromont Briens, puis trois ans chez Fiducial, en participant à la création du département droit social.

Avec Avril Avocats, les voilà toutes les deux dans la même posture que leurs clients : celle d’entrepreneurs. PME, quelques grands groupes, des entreprises enclines à partir à l’international

Le début d’activité est très encourageant”, se félicitent les deux jeunes femmes, qui entendent développer une réelle spécialisation en matière de mobilité internationale. Ainsi, au quotidien, si Olivia s’attèle à délivrer des conseils sur tout ce qui a trait “des RH à la mise en place d’accords collectifs, en passant les problématiques liées au détachement et/où à une implantation dans l’Hexagone”, Justine perçoit sa valeur ajoutée en trois points : “le pénal des affaires, le contentieux (via une expérience de dix ans en droit bancaire à faire valoir), et enfin, la mise en place de tous les contrats d’une entreprise.”

Droit des affaires et droit du travail, le dirigeant et “son” entreprise sont ainsi couverts, par l’intervention de Justine et d’Olivia, qui n’excluent pas, à l’avenir, de capitaliser sur de nouvelles expertises, “à condition de partager la même dynamique et vision que nous”, sourient-elles. Chez Avril Avocats, on ne se découvre pas comme ça…