Par Anna Pellissier

Georges Blanc, chef triplement étoilé de Vonnas, a un nouveau projet en tête. Animé par l’envie d’apporter de la plus-value à son village, le gastronome s’apprête à le transformer en un véritable musée à ciel ouvert.

« Nous allons apporter un nouvel attrait aux visiteurs ». Jamais à court de projets, la maison Georges Blanc, établissement le plus anciennement étoilé du monde, n’a pas l’intention de se laisser aller. Mieux, elle se réinvente encore en 2021. En effet, en ce début d’année, Georges Blanc, toujours en quête de nouveautés, a pour ambition de créer un musée du Village, de manière à célébrer les 150 ans de son restaurant éponyme. A l’aide de grands panneaux portant sur l’histoire de sa maison, visiteurs et consommateurs pourront désormais s’abreuver d’informations sur le glorieux passé de la famille Blanc.

Rendre hommage à 150 ans de succès

Un simple résumé de l’histoire de cette dernière suffit à s’en convaincre, la maison Blanc ayant reçu sa première étoile en… 1929, rapidement suivie d’une seconde, deux ans après, soit plus de 90 ans d’existence au sein du fameux livre rouge du Guide Michelin. Mais pour comprendre plus en détail, l’ancienneté de cette fameuse dynastie, un petit retour en arrière est toujours nécessaire. En 1872, les arrière-grands-parents de Georges Blanc s’installèrent ainsi comme cafetier limonadier à Vonnas, initiant alors une véritable course au succès, entretenue depuis par trois générations.

Au cours de ces années, la place du marché qui accueillait initialement l’auberge familiale aura donc bien changé, permettant la création d’un lieu hors du temps, où se sera gravé en lettres d’or, un véritable art de vivre à la française. Fidèle à sa réputation d’insatiable créateur, Georges Blanc, continue de la même façon, à 78 ans, de perfectionner son univers gastronomique, lequel permet à la commune de Vonnas de recevoir quotidiennement près de 1000 visiteurs, attirés par les différentes structures élaborées aux couleurs de la famille. « On avait une partie du village qui n’était pas mis en valeur, ce qui était dommage. C’est pourquoi nous avons eu l’idée de l’exploiter et apporter une plus-value à notre village », confie l’attachée de direction, Ludivine Coque.

Attirer de nouveaux visiteurs sur Vonnas

Pour arriver à ses fins et ainsi sublimer ses trésors aindinois, le célèbre cuisinier se sera associé avec plusieurs institutions politiques, à l’instar de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du département de l’Ain, ou de la municipalité de Vonnas, avec l’ambition à peine cachée d’attirer encore un peu plus de clientèles dans la commune et dans ses établissements.

Les panneaux en question ayant été conçus à temps, malgré le contexte actuel, Georges Blanc espère désormais retrouver l’attractivité qui fut la sienne avant les premiers signes du coronavirus. « Nous n’avons plus beaucoup de visiteurs, tout est fermé à l’exception de notre hôtel trois étoiles, décrit Ludivine Coque. Seuls quelques particuliers ou des personnes de passage logent dans le bâtiment. Nous espérons ainsi qu’après la campagne de vaccination et avec la réouverture des restaurants, nous pourrons retrouver une activité normale ». En attendant de retrouver la gourmandise des plats de son établissement et sa « sensibilité émotionnelle », les visiteurs devront donc se contenter des alléchants panneaux dressés par la famille Blanc. De quoi donner l’eau à la bouche et marquer, d’une pierre… blanche, son passage à Vonnas !