Par Marco Polisson

(Mis à jour avec la date du report) C’est la bonne nouvelle du jour. Le rendez-vous mondial de la restauration et de l’hôtellerie se tiendra bien à Lyon, mais pas en janvier 2021.

La première quinzaine de septembre a eu valeur de test pour les équipes de GL events pleinement engagées dans la lutte contre le Covid19. Depuis 6 mois, les collaborateurs d’Olivier Ginon ont mis en place de nouveaux process pour organiser leurs salons et accueillir visiteurs et exposants dans les conditions les plus safe possible.

Faire taire les rumeurs. C’est ainsi qu’ont pu se tenir les manifestations SIRHA Green à la Sucrière (Lyon, les 7 et 8 septembre), le salon M.A.D.E. à Paris, porte de Versailles (les 8 et 9 septembre) et Omnivore à Paris (12 au 15 septembre) placées sous la coupe du département Food de GL events.

Forts de ces expériences réussies, Olivier Ginon a décidé de maintenir le SIRHA 2021.

L’annonce officielle est intervenue ce lundi 21 septembre lors d’une conférence de presse à Paris. « On a analysé la situation. Compte-tenu de ce que qu’on sait aujourd’hui, nous avons décidé de reporter de 4 mois la manifestation qui s’est adaptée aux mesures préconisées par le gouvernement français » a détaillé Olivier Ginon.

Olivier Ginon, Marie-Odile Fondeur, Jérôme Bocuse et Régis Marcon lors du dîner de gala 2019 à la Sucrière – Photo Saby Maviel

Ce plan B était dans les cartons au cas où la situation sanitaire se détériorerait. Les annonces du préfet du Rhône ont accéléré sa mise en place. L’enjeu est énorme alors que ce salon génère 30 millions d’euros de CA pour GLevents et 150 millions d’euros de retombées économiques.

La vingtaine de concours associés (Coupe du monde de la Pâtisserie, traiteurs, boulangers, restauration collective…) sont également maintenus.

Pour cet opus 2021, le prestigieux concours de cuisine créé par Paul Bocuse accueillera les concurrents de 17 pays au lieu de 20, suite au forfait pour cause budgétaire du Royaume Uni, des Etats-Unis et de la Belgique. Les sélections continentales n’ayant pu être organisées en Asie et en Amérique, ce sont les cuisiniers ayant remporté le plus de points lors des éliminatoires 2019 qui participeront au concours 2021.

Rien de changé en revanche pour les concurrents de notre continent. Prochaine étape : le Bocuse d’Or Europe, déjà reporté deux fois et dont les nouvelles dates sont les 15 et 16 octobre à Talinn, capitale de l’Estonie. Une compétition dans laquelle est engagé Davy Tissot (photo ci-dessus) qui représente la France. Malgré une préparation des plus compliquées, le chef lyonnais reste concentré sur son objectif : la victoire. Go Davy, Go !