Par Morgan Couturier

Mobilisées depuis le lancement de l’opération le 25 mars dernier, les forces armées de la Région Auvergne Rhône-Alpes poursuivent leurs missions de soutien aux populations et d’appui aux services publics. La lutte contre la pandémie est à ce prix.

« La France est en guerre », ne cesse de le répéter le président de la République. Mais alors que l’ennemi semble perdre du terrain, la bataille n’est pas gagnée pour autant. Le virus n’a pas l’intention de s’avouer vaincu, d’autant que ses symptômes pourraient bien se prolonger quelques semaines après sa disparition. Qu’importe sa gravité, les Français seront pourtant amenés à l’oublier pour se reconstruire, selon ce sacro-saint principe de la résilience, comme le laisse suggérer l’opération militaire du même nom initiée le 25 mars 2020.

Conçue pour aider la population et les services publics face à la pandémie, celle-ci nécessite la mobilisation des forces armées de la région placées sous le commandement du général Philippe Loiacono, gouverneur militaire de Lyon. Dans le Rhône, le 7e régiment du matériel (RMAT) est ainsi fortement mobilisé, de façon à assurer une mission d’appui auprès de l’hôpital de la Croix-Rousse. Une dizaine de militaires œuvrent en effet dans des missions de stocks et de manutention au profit des services hospitaliers.


Protection et transport de matériel sanitaire

Si ces activités semblent bien loin des occupations classiques du soldat, ces dernières n’en demeurent pas moins nécessaires à la sortie de la crise, en témoigne l’utilité de la mission logistique orchestrée par le 511e régiment du Train  les 21 et 22 avril derniers, deux jours pendant lesquels une trentaine de palettes de matériel sanitaire ont pu être acheminées vers les Hospices civils de Lyon.

De bon augure pour la suite, alors que des missions du même ordre s’organisent un peu partout dans la Région. En Isère, le 7ème Bataillon de Chasseurs alpins a ainsi assuré la livraison de matériel médical destiné aux EHPAD, comme l’ont fait leurs homologues du 13ème BCA basés à Barby, à l’est de Chambéry (73) vers les 7 hôpitaux de Savoie et ceux du 27ème BCA (Cran-Gevrier) au profit de 80 établissements de Haute Savoie (74).

Acheminement, surveillance et distribution, les services de l’armée de terre n’ont pas l’intention de négliger une quelconque étape. De quoi donner un peu plus d’écho à ces propos de George Marshall : « La seule façon pour l’homme de gagner une guerre est de l’empêcher ».