Par Marco Polisson

Attendue comme le messie, la carte de France de circulation du virus a été dévoilée ce soir par le ministre Olivier Véran et Jérôme Salomon, directeur général de la Santé.

Une fois de plus, la parole gouvernementale est altérée. Alors qu’Edouard Philippe avait annoncé la mise en place d’une carte bicolore lors de son discours devant les députés mardi dernier, son ministre nous sort du chapeau… une carte tricolore ! « Ce n’est pas professionnel ! » a réagi le journaliste Alain Duhamel sur le plateau de BFM.

Les services gouvernementaux se sont appuyés sur deux facteurs pour déterminer les couleurs de chaque département : le nombre de malades hospitalisés (carte 2, ci-dessous) et les capacités hospitalières en réanimation saturées ou non (carte 3). Pas besoin de vous expliquer la signification du vert (majoritaire dans l’Ouest) et du rouge (omniprésent dans le Nord-Est). Mais quid de la couleur favorite des macronistes ?

Orange pressée pour le département du Rhône et Lyon

Cette couleur signifie que le 69 peut basculer en vert le 11 mai 2020 si la circulation du virus baisse ou en rouge si l’on constate une hausse du nombre de personnes hospitalisées. Cette nuance colorimétrique s’inscrit dans la continuité de la politique de pression distillée par le préfet sur le Rhône et la région Rhône-Alpes (notamment la Haute Savoie et donc Megève).

Pointée du doigt hier par Pascal Mailhos, pour cause de relâchement dans l’effort de confinement, la ville de Lyon pouvait craindre le pire. « J’ai peur du rouge ! » nous assurait d’ailleurs également Christophe Guilloteau qui peut respirer pour ses administrés ruraux plus respectueux que les métropolitains.

La carte sera réactualisée tous les jours jusqu’au 7 mai. « C’est la photographie de la situation aujourd’hui. Ce n’est pas une projection du pays au 11 mai ! » a précisé le ministre de la santé.  Comme se plait souvent à le rappeler Maitre André Soulier « c’est à la fin du marché qu’on compte les bouses ! »

Ne nous emballons donc pas, la carte la plus importante sera celle du jeudi 7 mai qui déterminera les conditions de déconfinement et qui, elle, sera rouge ou verte ! A la dure ou à la cool.

Les deux cartes ayant servi à modéliser la première

La carte de la circulation du virus qui comptabilise le nombre de passage aux urgences.

 

La carte de la tension hospitalière en France. En rouge : + de 80% des lits de réanimation sont occupés par des malades atteints du coronavirus